leral.net | S'informer en temps réel

Tahibou Ndiaye et son "ami" Mor Ndiaye se tirent dessus devant le juge


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Juin 2015 à 10:48 | | 0 commentaire(s)|

Tahibou Ndiaye et son "ami" Mor Ndiaye se tirent dessus devant le juge
Ils étaient les meilleurs amis du monde, mais aujourd’hui Tahibou Ndiaye et Mor Ndiaye se regardent en chiens de faïence. A l’origine de leur différend un problème d’argent, selon l’ancien directeur du Cadastre, au moment où Mor Ndiaye parle d’une affaire de terrain. Le Populaire revient sur leur épique face-à-face devant le juge. «J’ai été attributaire d’un terrain aux Almadies par le Ccod. Quand j’ai voulu régulariser, je me suis rendu compte que le terrain en question appartenait au boss d’Emg. J’ai voulu faire un scandale devant les locaux du Cadastre, mais quelqu’un m’a conseillé d’écrire une correspondance aux autorités. J’ai écrit au ministre du Budget, mais je n’ai toujours pas de réponse pour récupérer mon bien. Et je m’en suis arrêté là», a dit, hier, Mor Ndiaye, devant la barre de la Crei. Pour sa part, Tahibou Ndiaye a affirmé : «Il m’a accusé de vol indirectement. Il a dit qu’un de mes employés est entré chez lui pour prendre 20 millions dans son coffre, alors que tout a été fermé à clé. Là, je me suis dit qu’il n’a aucun respect pour moi, car il a envoyé mon employé en prison, en mon absence. J’ai essayé de régler cela à distance, mais je n’ai pu empêcher la prison à mon employé».

Par rapport au terrain alloué au propriétaire d’Emg, Mbaye Guèye, l'ancien directeur du Cadastre a souligné qu’un jour, il a appelé Mor Ndiaye pour lui demander de lui céder le terrain, car il a des difficultés, avant de le rassurer qu'il va lui remettre un autre site, très prochainement. «Il m’a envoyé la photocopie en couleur du site, c'est-à-dire qu’il me l’a donné, sans me le donner. Il est, par la suite, allé se plaindre, mais cela ne pouvait pas prospérer, car j’avais l’autorisation de l’autorité». Visiblement très déçu, Tahibou Ndiaye n’a pas manqué de souligner à la barre que «Mor Ndiaye, tout ce qu’il entreprend, c’est des ‘njuc njaac’ (micmacs). Il doit revoir la nature des relations qu’il tisse avec les gens».






Hebergeur d'image