leral.net | S'informer en temps réel

Talla Sylla ou Talla Girouette ? (Par Alioune Badara NIANG)

L’interrogation mérite bien d’être soulevée au regard du parcours politique et des prises de positions incompréhensibles de l’homme du quartier Abdoulaye Yakhine de Thiès, notre bien aimé Talla Sylla, qui évolue de contradictions en contradictions et se vautre tristement dans le reniement perpétuel de ses convictions et déclarations antérieures.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Juin 2014 à 08:30 | | 1 commentaire(s)|

Talla Sylla ou Talla Girouette ? (Par Alioune Badara NIANG)
Dans sa trajectoire, tantôt il est proche du pouvoir, tantôt opposant farouche ou tantôt acteur de mouvement citoyen, troisième larron qui met dos à dos pouvoir et opposition au Sénégal.

Telle une girouette, Talla Sylla s’est allié tour à tour avec Wade, Djibo Ka, Serigne Modou Kara, Idrissa Seck, Benno Siggil Senegal, et j’en oublie peut être. Aujourd’hui, il est président du mouvement Ar/Wa Sénégal mais pour combien de temps encore?

Talla Sylla souffrirait-il d’incohérence politique ou de duplicité tout simplement ?
Pourtant, l’homme est intelligent, dispose de qualités humaines extraordinaires, très expérimenté et a à plusieurs occasions montré qu’il aime très fort son pays mais le politicien par contre, est un gâchis, une grande gueule et… basta !
En écoutant sa dernière chanson dans laquelle il « prédit » péremptoirement l’échec du Président Macky Sall, nous nous sommes demandés tout de go, si les coups de marteaux et gourdins survenus la nuit du 5 au 6 octobre 2003 n’ont pas laissé des séquelles de nature psychiatrique chez notre bien aimé Talla. Espérons que non !

De l’irresponsabilité totale et surtout de la légèreté ! Ecrire une chanson, rien que pour saborder le travail du Président de la République. Sacré Talla, il nous fait donc bien rire mais cachons notre joie.

Ironiquement, ce n’est pas dire n’importe quoi que d’affirmer qu’à ce rythme, il va bientôt envoyer le roi You à la retraite. Dans ses rêves !

Plus sérieusement, cela révèle bien la nullité abyssale de Talla, le politicien et surtout son déphasage avec le Sénégal réel. C’est à croire que sa partisannerie des conclusions des assises nationales, l’aveugle et lui bouche les oreilles.

C’est un truisme que de dire que nous attendions de Talla, en vieux briscard de la politique qu’il est, qu’il propose des solutions sur les supposées difficultés que traverse le Sénégal. Mais il est moins bavard sur cet aspect d’où notre déception, qui est égale à la pauvreté affligeante des paroles naines de sa chanson. Critiquer pour critiquer, c’est fastoche. Vous me direz certainement que c’est un moyen pour lui, de sortir de l’oubli inquiétant dans lequel il s’est plongé depuis quelques temps.

Très objectivement, le chemin dans lequel s’est engagé le Président Macky Sall est le meilleur pour redresser le pays et surtout pour l’inscrire durablement dans l’émergence. Et le peuple en est bien conscient. Fort heureusement !

Remettre le Pays sur les rails pour que le train « Sénégal » fonce vers la prospérité, c’est l’unique ambition du Président Macky Sall et de son gouvernement. Faudrait être vraiment un homme politique banal comme notre ami Talla pour soutenir éhontément le contraire.

Entre enchantements, désenchantements, réenchantements, redésenchantements, et que sais-je encore ? Talla Sylla sait qu’il est « mort » politiquement. C’est ce qui explique les mouvements « éphémères » qu’il met en place et qui sont de véritables contenants vides de contenus. C’est un éternel recommencement chez lui et ses compagnons de la 1ère heure l’ont TOUS lâché car ont compris qu’il manque cruellement d’ambition.

Aussi, Talla doit avoir la notion du temps et se rappeler que nous sommes en 2014 et que son adversaire n’est pas Macky Sall mais bien ceux qui ont pillé le pays durant douze très longues années et qui auraient tenté même d’attenter à sa vie.

Si aujourd’hui, il décide de s’allier à nouveau avec ses adversaires d’hier pour travailler à la défaite du Président Sall comme il le dit, cela n’est pas un scoop car il a déjà soutenu Macky Sall et qu’il ne vienne surtout pas nous dire que l’urgence de faire partir Wade en était juste la raison.

Les Sénégalais ne cesseront jamais de surprendre le monde. Diantre ! Il y a tellement d’attaques injustifiées contre le Président Macky Sall, ces temps-ci, qu’on en perd même le compte.

Certes nous sommes d’avis que le gouvernement doit multiplier ses efforts, pour atténuer davantage les souffrances du peuple, dans l’emploi des jeunes, la santé, l’éducation, l’énergie, l’agriculture etc…. mais nous ne pouvons abonder dans le sens de certains qui, comme Talla Sylla, disent que Macky Sall n’a rien fait depuis qu’il est là et pire, a trahi même l’espoir du peuple.

Le chef de l’Etat a déjà tenu une large part de ses engagements. Ça c’est un fait. Seulement, il se trouve que le Sénégal a besoin de temps pour être débarrassé de tous les goulots qui l’étranglent et le Président et son équipe y travaillent avec courage, détermination et surtout sans fanfaronnade.

La chanson « diatribe » de Talla ne connait pas un meilleur sort que la précédente, un véritable navet et sonne déjà comme ….. un disque usé.
Et disons le haut, sous le régime du Président Macky Sall, les marteaux et autres gourdins n’ont pas droit de cité, seul l’argumentaire des idées prévaut. N’est-ce pas là une rupture ?

Mieux, on devrait décerner même à Talla, un oscar pour celui qui peut chanter le plus longtemps sans rien dire. Faut croire qu’il aime girouetter en chantant toujours la même « toune » …..

Comme quoi si les girouettes tournent au vent, les girouettes politiques, elles, ne donnent que du vent.



badaraniangjunior@gmail.com






Hebergeur d'image