leral.net | S'informer en temps réel

Tambacounda : 7 membres d’une famille envoyés en prison pour une histoire de « deum »

Tout est partie d’une longue maladie de Pauline, épouse du nommé Clément Tine. Pour soulager la dame de la douleur qui la ronge, le vieu Albert Dioufy Tine débarque à sal, une localité située dans l’arrondissement de Missirah, en provenance de son Village natal Terron à Thiès, pour assister son fils Clément Tine. Auparavant, Samba Thiam, beau-père de Clément avait soutenu que la maladie de sa fille, Pauline, était l’œuvre d’une personne d’une famille habitant le village. Il avait sommé Clément de régler l’affaire le plus rapidement possible. Clément Tine s’est alors résolu de faire appel à Lamine Sow, un grand charlatan connu dans le secteur et habitant à Manda Douanes qui, aussitôt, débarque au village de Sal en compagnie de ses deux lieutenants, Samba Sow et Moussa Cissé, munis de leur arsenal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Décembre 2011 à 11:22 | | 0 commentaire(s)|

Tambacounda : 7 membres d’une famille envoyés en prison pour une histoire de « deum »
Au cours des prières et incantations, le charlatan a indexé Samba Thiam, père de Pauline, un voisin de Laurent et deux dames Khoudia Faye et Monique Coumba Tine comme étant des « Deums » (anthropophages) qui ont rendu malade la dame.

Toutes ces personnes ont ainsi été enlevées, acheminées en brousse et séquestrées pendant 24 heures. Ils ont été attachés, sévèrement battus et photographiés par Moussa Tine. Leurs bourreaux leurs ont réclamé des sommes d’argent que certains ont versées. Il a fallu l’intervention d’un certain Khalifa pour que le pire soit évité. Les otages ont été ainsi conduits à l’hôpital régional de Tambacounda et internés. Albert s’est trouvé un certificat médical attestant une incapacité temporaire de travail de 15 jours, Monique et Laurent s’en sont sortis avec des ITT de 10 jours. Ils ont tous déposé des plaintes à ka brigade de gendarmerie de Gouloumbou. Ce qui a poussé le commandant Pape Mbagnick Sène d’arrêter Clément et son père Albert Dioufy Tine, Alexandre Tine, Moussa Tine et le guinéen qui est apparu sur les photos prises
.
Ils ont été déférés au parquet, inculpés d’association de malfaiteurs, extorsion de fond, séquestration, coup et blessures volontaires, administration de substance nuisibles et diffamation, et placés sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt et de correction de Tambacounda. Le charlatan Lamine Sow et ses deux acolytes sont activement recherchés.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image