leral.net | S'informer en temps réel

Tambacounda : une fédération d’associations projetée pour un développement à la base

Le parrain du Mouvement initiatives Tambacounda (MITA) Seydou Kanté, a annoncé que les mouvements œuvrant pour le développement de la région orientale ont entamé une réflexion qui devrait aboutir en une fédération des organisations concernées.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Avril 2012 à 13:24 | | 0 commentaire(s)|

Tambacounda : une fédération d’associations projetée pour un développement à la base
S’exprimant vendredi dans la capitale orientale, M. Kanté a dit s’inscrire dans une dynamique unitaire avec les fils de la région dans la diaspora, dans le but d’enclencher le développement de la localité, qui est ‘’délaissée depuis 1960’’.

‘’Tambacounda a toujours été délaissée. Il faut que cette situation change maintenant, parce que nous sommes en face d’une jeunesse déterminée à faire un changement générationnel’’, a-t-il dit lors d’un point de presse.

Des animateurs polyvalents, tout comme les mouvements ‘’Tamba va mal’’ et ‘’Jappal ma Japp’’’, étaient présents à la rencontre, pour apporter leur soutien au MITA avec lequel ils partagent le même idéal, à savoir le développement de Tambacounda.

Le Mouvement initiatives Tambacounda, au-delà des revendications, propose des alternatives pour changer la ‘’situation d’enclavement, d’abandon, de mépris’’ dans la laquelle se trouve la région, a dit Kanté, un émigré. Cela, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’économie, de l’environnement, du sport et de la culture, a-t-il dit.

Dans le court terme, le MITA prévoit d’organiser un colloque sur le thème ‘’Quels aménagements pour un développement économique efficient des régions périphériques du Sénégal : le cas de Tambacounda’’.

Le ministère de l’Aménagement du territoire et celui de l’Assainissement seront conviés à ce colloque, afin de réfléchir sur le Mamacounda, vallée morte qui divise la ville en deux et qui pose un ‘’véritable problème de santé publique’’, a-t-il expliqué.

‘’Pendant l’hivernage, le Mamacounda constitue un véritable nid pour les moustiques vecteurs de maladies notamment du paludisme qui cause de décès des enfants’’, a poursuivi le parrain.

Des régions périphériques comme Sédhiou, Kaffrine, entre autres, seront aussi invités à la réflexion cette rencontre. ‘’Le slogan de ce mouvement, a-t-il rappelé, c’est agir ensemble pour un avenir choisi et non subi pour que les Tambacoundois prennent leur destin en main’’.

Né il y a deux ans, le MITA qui revendique ‘’plus de 70 membres’’, compte s’élargir aux niveaux local, national et international, selon Seydou Kanté. Des cellules seront montées à Milan (Italie) et à Paris (France) par les ressortissants de Tambacounda basés dans ces villes, a-t-il annoncé.

Le mouvement envisage d’offrir une bibliothèque et une salle multimédia aux jeunes de Tambacounda et d’apporter leur soutien par des ‘’investissements productifs pour que les choses changent sur le plan économique’’, a ajouté M. Kanté.


SOURCE:APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image