Leral.net | S'informer en temps réel



Tanzanie : le drame des migrants clandestins

le 28 Juin 2012 à 19:38 | Lu 425 fois

En Tanzanie, 43 clandestins éthiopiens ont été retrouvés morts, asphyxiés, dans un camion qui était censé les emmener vers le Malawi. Ce bilan a été annoncé, mercredi 27 juin, par la police tanzanienne qui a également recensé 82 survivants. Des centaines d’Ethiopiens tentent régulièrement d’entrer au Malawi, en passant par la Tanzanie, dans le but de parvenir en Afrique du Sud.


Tanzanie : le drame des migrants clandestins
C’est un nouveau drame de l’immigration clandestine qui entraîne souvent la mort de beaucoup de migrants. Certains meurent sous le soleil, d’autres de noyade, de fatigue, de coups portés, de faim, de soif ou encore asphyxiés.

Ces immigrants éthiopiens avaient entrepris leur voyage depuis cinq mois et avaient déjà traversé le Kenya avant d’entrer en Tanzanie. C’est à partir de ce pays qu’ils voulaient regagner le Malawi. Ils ont alors embarqué à bord d’un camion, bondé, à partir d’Arusha, dans le nord de la Tanzanie. Pendant le trajet, 43 d’entre eux sont morts. Le chauffeur les a abandonnés en pleine brousse, dans la nuit de lundi 25 à mardi 26 juin, dans la province de Dodoma à environ 400 km à l’ouest de Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie.

La police tanzanienne alertée par la population

Selon le communiqué du chef de la police de la région de Dodoma, ce sont des habitants de villages des alentours qui ont vu des corps gisant le long de la route dont certains étaient déjà en état de décomposition. Plus tard, ils ont remarqué un certain nombre de gens qui étaient abandonnés à leur sort et qui marchaient, en pleine brousse, à la recherche d’un village.

Alertées, les autorités locales ont alors recueilli les quelque 82 survivants. Selon leurs témoignages, plusieurs de leurs compatriotes sont morts asphyxiés en route. Le chauffeur qui a pris la fuite est, quant à lui, activement recherché par la police tanzanienne.

La fuite de centaines d’Ethiopiens et de Somaliens

De plus en plus d’Ethiopiens et de Somaliens tentent régulièrement d’entrer au Malawi, en passant par la Tanzanie, dans le but de parvenir en Afrique du Sud - pays en paix et économiquement puissant.

En 2007, une cinquantaine d’Ethiopiens ont été découverts au Malawi, dissimulés dans la cale vide d’un pétrolier, alors qu’ils tentaient de se rendre en Afrique du Sud, via le Mozambique, avec la complicité d’un capitaine corrompu.

Ce mois-ci, au moins 47 personnes sont mortes sur le lac Malawi. Elles faisaient partie d’un groupe d’immigrants éthiopiens qui essayaient de gagner clandestinement ce pays d’Afrique australe. Leur embarcation, surchargée, s’était renversée à proximité de la frontière avec la Tanzanie.

Fin décembre 2011, ce sont 20 clandestins somaliens qui ont été retrouvés morts en Tanzanie. Les victimes, déjà probablement mortes d’asphyxie, avaient été abandonnées, elles aussi, dans la brousse, selon les indications alors annoncées par la police. Au cours des deux dernières décennies, des centaines de milliers de Somaliens ont fui la guerre civile et les sécheresses chroniques qui sévissent dans leur pays.