Leral.net | S'informer en temps réel



Tapis rouge pour l’opposition guinéenne : menacé par son soutien à Dadis, Wade se dédie pour berner l’opinion internationale

Rédigé par leral .net le 19 Novembre 2009 à 03:02 | Lu 945 fois

Il défendait et couvait le président putschiste guinéen, il y a des mois. Le vent a tourné contre Dadis. Ainsi, le président Wade ouvre désormais ses portes aux opposants du régime militaire et avoue tardivement qu’il avait condamné le putsch et a fait nomme le président burkinabé comme médiateur du conflit guinéen.


Tapis rouge pour l’opposition guinéenne : menacé par son soutien à Dadis, Wade se dédie pour berner l’opinion internationale
« Vive le président Dadis Camara », entonnait Me Wade. Mais, depuis que le chef de la junte militaire guinéenne est indexé par la communauté internationale suite à sa barbarie du 28 septembre dernier, le père de Karim déclame : « À bas Dadis » ! Il ne veut pas être mêlé « ni de près, ni de loin » au scandale. Ainsi, il a tenu à recevoir, le 9 novembre dernier, des opposants guinéens. Il leur a précisé que le 12 septembre, quand il s’était rendu en Guinée, à l’occasion d’un meeting de soutien à la candidature de Dadis à l’élection présidentielle, il n’avait pas du tout été impressionné par les foules. Comme s’il peut résister devant des milliers de bras levés à son honneur, sa gloire. N’est-ce pas dans une foule qu’il avait nommé Mme Awa Diop ministre délégué au près du Premier ministre ? N’est-ce pas à Thiès qu’il a décidé de faire de cette commune, que dirige Idrissa Seck qu’il
retrouvait, la « capitale industrielle » du Sénégal ? C’est encore en public qu’il avait annoncé à son fils qu’il dira à sa mère qu’il travaille bien. Wade est l’un des rares présidents qui sont excités et enthousiastes au milieu d’un beau monde, en délire. C’est à Dakar où Wade l’avait invité pour la commémoration de l’indépendance du Sénégal que Kadhafi avait proposé de faire de son hôte le « président à vie du Sénégal ». Mais, voilà, notre président n’était pas ébranlé. Il ajoutera à leur endroit qu’il n’était pas en Guinée pour soutenir le candidat Dadis, oubliant que les archives de la manifestation sont toujours là. Noyant le poisson, il avait assené être toujours favorable au dialogue. Entre Guinéens, il est d’avis qu’il faut laisser toujours « une porte ouverte ». Il devait commencer à appliquer cette politique avec son opposition. Wade plaidera d’ailleurs pour que ses hôtes
tiennent compte de la « psychologie » de Dadis. Ne serait-il pas, mentalement, normal ? Il conclura être à l’origine du choix du président Burkinabe, Blaise Campaoré, comme médiateur dans le conflit guinéen. Parce que « les militaires savent parler aux militaires ». Faudra-t-il alors désigner un civil, comme lui, pour parler aux civils guinéens ? Wade veut-il ce poste de deuxième médiateur ? That’s the question. En vérité, rattrapé par sa gaffe, Wade se dédit et cherche à se réhabiliter. Ceci, parce qu’il sait que les Etats-Unis d’Amérique sont très remontés contre lui, tout comme les autres grands de ce monde et les institutions internationales. Son ingérence est également décriée par ses compatriotes, déçus de ses scandales répétitifs.

La Redaction xibar.net


1.Posté par cheikh le 19/11/2009 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ce qui me fait rire dans cet article, c est quand le president Wade dit que c est lui qui a nommé le mediateur Blaise compaoré president du Burkina, qui a beaucoup plus d experience que Wade dans les affaires d un Etat.
aujourd hui si je ne me trompe pas c est Blaise Compaoré le doyen des chefs d etat de l Afique Occidentale et Centrale ( le plus ancien parmi eux)

Mandela est le SAGE de l afrique
Wade est le SINGE de l Afrique

cheikhdiakhatecn@yahoo.com

2.Posté par ASSANE le 19/11/2009 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Personnellement wade a commis beaucoup de gaffes qui finalement je crois que son cerveau ne fonctionne plus correctement ; il doit aller a la retraite avant qu'il soit tard , trop de bourdes et de bavures et maintenant c'est l'image du senegal qui est opaque a cause de ce vieillard qui se croit plus malin que le mot malin; souvenez-vous que les deux extremes sont dangereuses (trop malin et trop con)

3.Posté par LAYE le 19/11/2009 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WADE formula = WADE diplomatia = du n'importe quoi = amateurisme = fumisterie, bref notre président ne vaut absolument rien, il nous fait honte, guinnéens, n'en voulez surtout pas aux sénégalais, il detestent autant que vous ce vieux sénile d'Ablaye WADE..

4.Posté par ND.D le 19/11/2009 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense que le cas wade est préoccupant,il faut que ses proches soient plus vigilants face aux sorties maladroites et indisposantes,car meme s'il l'ignore il incarne quand même une institution.L'image du pays n'a jamais été autant ternie,c'est comme si le président ne mesurer pas degré de gravité des actes qu'il pose jour après jour.
Me Wade est l'un des rares présidents au monde a avoir soutenu ouvertement le régime de Dadis et ceci de façon hative et irreflechie.Par la même occasion il foulait ainsi au pieds les engagements pris dans le cadre de la cedeao a condamner tout changement de régime par voie outre que démocratique.
Hélas!cet homme oublie ,pour ne pas dire ignore les principes les plus élémentaires en diplomatie:la prudence et courtoisie
Je suis sur que Ouaga ne tardera de pondre un démenti aux propos selon lesquels il ferait désigner Compaoré médiateur dans la crise guinéenne.Et tenez vous bien c'est encore l'institution qu'il représente qui sera humiliée et discréditée comme se fut le cas avec sa prétendue médiation dans l'affaire de la jeune française détenue en Iran,et plus récemment dans ce qu'il convient d'appeler tristement affaire Segura.
En vérité cet homme ne peut plus c'est pas de sa faute ,la nature veut que quand on vieillit qu'on perde de vivacité tant sur le plan physique qu'intellectuel.
Reconnaissons volontiers qu'il est l'un des présidents le plus ambitieux au monde .Mais l'âge ne pardonnant pas il faut qu'il le sache ,il n'est plus l'homme de la situation .Ce qui est déplorable dans tout cela c'est qu'il n'aura jamais l'humilité de reconnaître qu'il est trop âgé pour bien gouverner.Et pire ses affidés ne cessent de le leurrer en lui disant c'est toi,personne n'est capable après toi.Ce qui est aberrant et triste car si ce vieux est le seul capable c'est qu'on est foutu car le vieil homme n'est pas immortel et éternel.Ma foi nous irons crescendo de bourde à bourde , de scandale à scandale.Ceci est loin d'être un souhait mais c'est la suite logique des actes que le président et ses hommes posent

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site