leral.net | S'informer en temps réel

Téléphonie mobile Tigo- le projet d’externalisation divise Direction générale et employés

Les employés de la téléphonie mobile Tigo sont en colère contre leur Direction générale qui les a «informés de la mise en exécution de son projet d’externalisation du cœur de métier en l’occurrence la direction technique».


Rédigé par leral.net le Mardi 17 Mars 2015 à 18:10 | | 4 commentaire(s)|

Téléphonie mobile Tigo- le projet d’externalisation divise Direction générale et employés
N’ayant pas apprécié cette nouvelle démarche, ils se sont donné rendez-vous devant les locaux de ladite direction sise aux Almadies (Dakar), hier, dans l’après-midi, pour dénoncer ce qu’ils appellent « l’externalisation qui consiste à transférer des employés de ladite direction vers Ericsson ».
Conscients des conséquences néfastes qui pourraient découler de cette nouvelle démarche, Papa Tamsir Seck et Cie n’ont pas manqué de « manifester leur opposition catégorique à ce projet pernicieux qui constitue une menace pour l’emploi. Car, à les en croire, « les travailleurs des autres opérateurs du groupe qui ont vécu l’expérience, sont en train de subir les conséquences désastreuses de cette politique ».
A l’entame de ses propos, il est revenu sur le motif de cette Assemblée générale qui fait suite à la communication de la Direction générale de Tigo. Cette structure, selon le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de Sentel (Snts), ladite direction « va entamer un projet d’externalisation, le manage service, comme ils disent. Cela veut dire qu’ils vont transférer une partie du personnel, notamment celui de la direction technique vers Ericsson ».
Qui, en question, s’est toujours distinguée par sa capacité à restructurer et à réorganiser ses services. De tels actes ont engendré la suppression de plusieurs emplois. Ce qui renforce davantage nos craintes quant à la menace qui pèse sur nos emplois. Car, au-delà des menaces qui pèsent sur l’emploi, se pose également un autre problème crucial qui est la souveraineté nationale dans la mesure où les données personnelles (appels, Sms, entre autres) seront manipulées par des repreneurs qui pourraient n’être subordonnés à aucune contrainte vis-à-vis de l’Etat du Sénégal. « Cet impérialisme » est, selon eux, « un autre genre qui s’inscrit en faux avec la politique de la promotion de l’emploi au Sénégal ». C’est pourquoi, ils interpellent l’Etat afin d’éradiquer au plus vite ce fléau qui gangrène l’emploi dans le secteur des Télécoms qui constitue un des piliers de l’économie nationale.
Au cours de cette rencontre, les travailleurs tiennent à préciser que des actions de grande envergure vont être déroulées dans les jours à venir. Ce, après avoir porté cette affaire auprès de la direction du travail. « On nous a demandé de retourner pour discuter à l’interne. Ce qui n’a jamais eu lieu (…) Ce matin, la Direction générale a tenu une séance avec le personnel pour nous informer que le manage service va être appliqué. Ils n’ont même pas discuté avec nous sur des modalités de prise en compte des intérêts des employés et autres points de ce projet », a dénoncé Papa Tamsir Seck.
Face à cette situation qu’ils semblaient assimiler à une force, à l’en croire, « les délégués du personnel s/c du Syndicat National des Travailleurs de Sentel (SNTS) ont décidé de rompre toute forme de négociation ( …) même si du côté de cette Direction générale, « ils prétendent maintenir les emplois. Nous jugeons que c’est inacceptable » « Quelle est la pertinence de transférer des employés chez une équipe entière ? Qui est un prétexte pour dire que les Contrats à durée indéterminée vont être reconduits avec des Contrats à durée indéterminée si l’on sait que la survie de ces sociétés dépend de ces contrats qu’ils signent avec les opérateurs », s’est-il demandé devant des dizaines d’employés arborant des brassards rouges.
Il ajoute : «Par exemple, si au bout de deux années cette société tombe en faillite, quel est le sort qui sera donné à l’ensemble de ces employés. S’ils font recours à l’argent seulement pour dissimuler les véritables soubassements de ces genres de contrat, nous disons non ». « Parce qu’ils ne sont pas aujourd’hui en mesure de nous donner un élément d’appréciation sur le fondement de ce manage service. Donc quelle est la pertinence de transférer des employés pour les payer si l’on sait que cela risque d’être plus cher », s’est-il demandé.

Gfm






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image