leral.net | S'informer en temps réel

Témoignage du rescapé de l’effondrement de limmeuble à Ouakam

Agé de 17 ans, le rescapé de l’effondrement de l’immeuble R+4 sis à Ouakam est toujours surpris. Ibrahima Baldé affecté par cette situation raconte les douloureux moments vécus au moment où cet immeuble s’écroulait. Le natif de Toubab Dialaw s’est confié à nos confrères du quotidien Le Quotidien.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Mars 2013 à 13:00 | | 0 commentaire(s)|

Témoignage du rescapé de l’effondrement de limmeuble à Ouakam
«Je m’appelle Ibrahima Baldé, je viens de Toubab Dialaw, et je travaille comme manœuvre dans l’immeuble qui s’est effondré depuis un peu plus de d’un mois. Mon boulot c’est de transformer du sable et des briques pour les maçons. Je n’aurais jamais pensé que l’immeuble allait s’effondrer comme ça. Jamais. voilà pourquoi jusque-là, je suis encore surpris par ce qui est arrivé. Au début, je n’ai rien vu venir. C’est quand l’immeuble a commencé à s’effondrer que j’ai réalisé ce qui allait se passer. A ce moment-là, j’étais au quatrième étage sur la terrasse. Puis, soudain, l’immeuble s’est affaissé d’un seul coup, sans que, rien ne le laisse penser. J’ai senti la dalle se dérober sous mes pieds alors que j’étais debout sur un tas de sable sur la terrasse. Les murs ont commencé à s’écrouler et le bâtiment aussi. Alors tout a commencé à se chambouler. Puis, à un moment donné, l’immeuble s’est arrêté au niveau de ce qui était auparavant le deuxième étage. Là, j’ai sauté. A ce moment, j’ai senti une douleur fulgurante traverser ma colonne vertébrale. Je venais de recevoir deux briques sur le dos. Je me suis blessé grièvement. Je n’ai entendu personne crier. D’ailleurs je n’aurais pas pu, il y avait tellement de bruit avec la chute de l’immeuble. Je savais qu’il y avait deux personnes qui étaient en bas, je ne s’ais pas ce qu’elles sont devenues», raconte ce jeune sorti sous les décombres.






Hebergeur d'image