leral.net | S'informer en temps réel

Tension sociale à la direction générale de l’ASECNA

Rien ne va plus entre le personnel sénégalais et la direction générale de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Très remontés, ces travailleurs de l’ASECNA, qui étaient en conférence de presse hier mercredi après-midi, ont tiré à boulets rouges sur la direction générale de leur société.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Janvier 2013 à 09:00 | | 0 commentaire(s)|

Tension sociale à la direction générale de l’ASECNA
A l’origine de ce climat délétère qui couve, selon eux, depuis plusieurs années, le traitement discriminatoire à l’égard du personnel sénégalais du siège. « Aujourd’hui, la Direction Générale de l’ASECNA se distingue par une attitude discriminatoire à l’égard du personnel sénégalais, contre toute attente, alors qu’en raison de son statut de mission diplomatique, elle bénéficie de tous les privilèges et immunités qui s’y attachent », a déclaré Sémou Diop, délégué du personnel.

Dans la foulée, il a dénoncé avec véhémence le quotidien de l’agence qui se caractérise par une atmosphère de morosité, de démoralisation avec de multiples impairs dans la gestion de l’Agence. A l’en croire, cette situation sans précédent aurait fini par écorner, au plan externe, l’image de marque de cette structure interétatique. En outre, le délégué du personnel, très en verve, n’y est pas allé par quatre chemins pour fustiger les retards dans le paiement des salaires, devenus de plus en plus récurrents selon lui.

Lors de ce face-à-face avec la presse, Sémou Diop a notamment fustigé la politique du deux poids-deux mesures sur le plan du traitement des salaires entre, d’une part, les travailleurs sénégalais et le personnel recruté localement et, d’autre part, entre les travailleurs sénégalais du siège et ceux de la Représentation de l’ASECNA au Sénégal. Face à cette situation, Sémou Diop et ses camarades exigent ni plus ni moins un traitement équitable entre les travailleurs de l’ASECNA et le retour au plus vite de la paix sociale au niveau de l’Agence.

Cette conférence de presse a été également une occasion pour le personnel de la direction générale de l’ASECNA de descendre en flammes le sieur Lionel Gasparo, recruté par la Direction pour veiller sur la sécurité de l’Agence. Il est reproché entre autres griefs à M. Gasparo son arrogance et ses dérives sécuritaires. Uni comme un seul homme, le personnel du siège de l’ASECNA exige le départ de Lionel Gasparo dont la seule présence dans les lieux de travail, à l’en croire, aurait fini d’installer la psychose dans les rangs des agents.


Siaka NDONG
« Le Témoin » N° 1110 –Hebdomadaire Sénégalais ( JANVIER 2013)








Hebergeur d'image



Hebergeur d'image