leral.net | S'informer en temps réel

Tentative d'escroquerie et charlatanisme : Le Guinéen fait croire à sa victime qu'elle avait 27 serpents dans le ventre

Guinéen d'origine et établi au Sénégal depuis quelque temps, Alpha Diallo a été jugé, hier, pour charlatanisme et escroquerie. Il a usé de manœuvres mystiques pour tenter d'arnaquer Ndèye R. Diallo.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Novembre 2014 à 11:48 | | 1 commentaire(s)|

Tentative d'escroquerie et charlatanisme : Le Guinéen fait croire à sa victime qu'elle avait 27 serpents dans le ventre
Les faits se sont déroulés le 4 octobre dernier. Alors que N. D. Diallo était envoyée par sa mère pour récupérer de la viande confiée à des voisins, la jeune fille est tombée sur le mis en cause qui lui a fait savoir qu'il était originaire de la Guinée et serait à la recherche de son père. Au fil des discussions, il est arrivé à persuader fille qu'elle était victime d'un mauvais sort de ses voisines. Il lui a également fait mention de la présence de 27 serpents dans son ventre. Et, pour couronner le tout, il a fait sortir de la fumée de la main de sa victime et lui a intimé l'ordre d'amener les 500.000 francs de sa mère, en plus de ses bijoux et d'un ordinateur portable d'un frère. La mère de N. D. Diallo, qui, au retour de sa fille, l'a trouvée bizarre, n'a pas voulu la laisser repartir. Alpha Diallo ayant rappelé, la dame a joué le jeu en lui fixant un rendez-vous. Accompagnée de policiers, elle a permis d'épingler le Guinéen.

Mais, à la barre du tribunal, seul deux Guinéens ont comparu. En plus du sieur Diallo, un autre Guinéen, Ibrahima Bangoura, a comparu pour complicité. Mais, ce dernier, qui est sorti de prison le 4 octobre dernier, avait juré de ne jamais retomber dans les erreurs du passé. Selon lui, c'est son oncle qui lui a remis la somme de 55.000 francs à sa sortie de prison pour qu'il débute un commerce. Quant à Alpha Diallo, il a soutenu qu'il avait un nommé Fallou Sène comme complice. Ce qui, du moins, mettait hors de cause le sieur Bangoura.

Le procureur, après la relation des faits, a soutenu que le sieur Bangoura a été interpellé pour avoir trempé dans le passé dans des faits similaires tandis que pour Alpha Diallo, les faits de tentative d'escroquerie et de charlatanisme sont constants. Et , c'est ainsi qu'il a requis 1 an ferme pour Alpha Diallo et la relaxe au bénéfice du doute pour Bangoura. Les prévenus, qui n'avaient pas d'avocats, ont imploré la clémence du tribunal.

Finalement, le tribunal a relaxé Ibrahima Bangoura avant de condamner Alpha Diallo à une peine d'emprisonnement d'un an ferme.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image