leral.net | S'informer en temps réel

Tentative de viol et vol avec violence : quatre ans ferme pour deux jeunes hommes

Deux jeunes hommes ont été condamnés jeudi par le tribunal des flagrants délits de Dakar à quatre ans de prison ferme pour tentative de viol, vol avec violence et détention d’arme.

Ne pouvant pas payer la passe de 15.000 francs CFA à une prostituée, deux jeunes hommes décident d’aller chercher dans la chambre d’une étudiante de l’argent à remettre à leur cliente.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Mai 2012 à 02:17 | | 0 commentaire(s)|

Tentative de viol et vol avec violence : quatre ans ferme pour deux jeunes hommes
Arrivés devant la chambre de l’étudiante, ils frappent à la porte et l’un d’entre eux se fait passer pour son frère, qu’ils connaissent. L’étudiante n’hésite pas à leur ouvrir la porte, croyant recevoir la visite de son frère.

Armés de couteaux, les deux visiteurs la tiennent en respect, tout comme sa cousine, qui partage la chambre avec elle. C’est ainsi qu’ils parviennent à s’emparer de deux téléphones portables, de deux mille francs CFA et tentent de violer les deux filles.

Ces dernières crient de toutes leurs forces, ameutant ainsi le voisinage qui vient à leur secours. L’une des filles a même tenté du sauter du balcon situé au deuxième étage de la maison, pour s’échapper.

A la barre, l’un des prévenus a démenti les faits qui leur sont reprochés. ‘’Je n’ai rien à avoir avec cette affaire. La victime a même confirmé qu’elle ne m’a pas vu dans sa chambre au moment des faits’’, a lancé ce prévenu, vigile de son état, qui connaissait la victime avant le jour des faits. ‘’Je l’ai appelée 10 minutes avant les faits, mais je n’ai rien à voir avec cela’’, a-t-il argué.

Le second prévenu a, quant à lui, reconnu les faits pour lesquels ils sont poursuivis. ‘’C’est vrai je suis entré dans sa chambre avec un couteau. J’ai volé, mais je ne sais pas ce qui m’a pris’’, a-t-il expliqué. ‘’Cet acte ne m’est d’aucune utilité, je regrette terriblement’’, a-t-il ajouté.

L’avocat de la partie civile a souligné que ‘’le tribunal des flagrants délits doit se déclarer incompétent, car les faits sont criminels et d’une extrême gravité’’. ‘’L’interrogatoire d’audience permet de savoir que le vol est aggravé. Il y a eu réunion, avec arme et violence’’, a soutenu Me Ismaila Diagne.

Il a demandé au tribunal, à titre subsidiaire, de déclarer les prévenus coupables et d’exiger d’eux le versement de un million de francs CFA, pour dommages et intérêts, à l’une des victimes dont il assure la défense.

Dans son réquisitoire, le procureur a souligné qu’au moins l’un des prévenus a reconnu les faits. ’’La réunion est établie, ils étaient même trois. Mais, il y a un d’entre eux qui s’est échappé, qu’on n’a pas retrouvé jusqu’à présent’’, a-t-il dit.

La tentative de viol ‘’est établie, car l’une des victimes a bien expliqué devant la barre qu’on lui a demandé de s’étaler sur une table. L’un des prévenus a voulu conduire l’une des fille dans les toilettes’’, a affirmé le procureur.

‘’Elles ont crié de toutes leurs forces. C’est grâce à cela que les agresseurs n’ont pas pu les violer’’, a-t-il expliqué, avant de requérir 10 ans de prison ferme contre tous les deux prévenus.

L’avocat du prévenu ayant nié les faits a soutenu que ‘’les faits ne peuvent être imputés à son client, car il n’a pas été identifié par la victime au moment des faits’’. ‘’C’est seulement son co-prévenu qui l’a pointé du doigt.’’ ‘’Il y a des incertitudes dans ce dossier. Rien ne prouve qu’il était sur les lieux’’, a estimé Me Babacar Mbaye, qui a plaidé la relaxe de son client au bénéfice du doute.

Le conseil assurant la défense du prévenu ayant reconnu les faits a demandé la relaxe de son client en ce qui concerne la tentative de viol et la clémence du tribunal pour les délits de vol avec violence et détention d’arme.

‘’Il a toujours reconnu avoir détenu une arme et avoir volé’’, a souligné l’avocat. ‘’Donc, s’il vous dit qu’il n’a pas tenté de violer, c’est parce qu’il ne l’a pas fait. Il ne faut pas séparer ses aveux’’, a-t-il fait valoir, demandant au tribunal d’être clément à l’égard de son client et d’accepter ses excuses.

Le tribunal a reconnu les prévenus coupables des délits de tentative de viol, vol avec violence et détention d’arme et leur a infligé une peine de quatre ans, en plus du paiement - dont ils doivent s’acquitter solidairement - de quatre millions de francs CFA aux victimes.

APS






Hebergeur d'image