leral.net | S'informer en temps réel

Tête de liste majoritaire de “BBY” de Kébémer : Ousmane Cissé décline aux populations ses dix engagements, pour redonner vie à la Commune

La tête de liste de la Coalition «Benno Bokk Yakaar» de Kébémer en a la certitude, clé en main : «jamais, l’horizon n’a été, pour la Commune de Kébémer, aussi bouché que par les temps qui courent», croit dur comme fer Ousmane Cissé. Candidat au fauteuil du maire sortant Mamadou Lamine Kébé, le Directeur des Mines et de la Géologie et non moins responsable de l’Alliance pour la République (Apr) est d’avis que de l’éducation, à la santé, en passant par l’emploi, l’assainissement, l’environnement, le développement économique…, tout est en berne. Et c’est fort de toutes ces ombres au tableau de Kébémer que la Mouvance Présidentielle, à travers sa tête de liste, s’est fendue de dix engagements envers les populations de la Cité.


Rédigé par leral.net le Dimanche 22 Juin 2014 à 12:14 | | 2 commentaire(s)|

Tête de liste majoritaire de “BBY” de Kébémer : Ousmane Cissé décline aux populations ses dix engagements, pour redonner vie à la Commune
«Face à ce tableau aussi sombre qu’inquiétant, le devoir nous appelle, afin que nous mobilisions toutes nos énergies, pour sauver cette Ville qui nous est si chère. C’est tout le sens qu’il faut donner à la candidature de «Benno Bokk Yakaaar » aux prochaines élections locales du 29 juin 2014». Ce sont par ces mots qu’Ousmane Cissé, tête de liste de la Mouvance présidentielle à Kébémer, justifie sa volonté de briguer les suffrages des populations.

«Si, au soir de ce scrutin, les populations confient les destinées de la Ville à notre Coalition, notre démarche pour la gestion municipale de Kébémer sera centrée sur l’approche du «développement local urbain», c’est-à-dire axée sur les besoins fondamentaux des populations et sur leur propre capacité d’organisation», promet Ousmane Cissé, Directeur des Mines et de la Géologie.

Ousmane Cissé a organisé, ce samedi, un Forum avec les femmes de Kébémer. Lequel Forum a été axé sur l’entreprenariat féminin, les questions de renforcement de capacité et de management. Ce n’est pas tout, car, toujours pour décliner son programme, la tête de liste majoritaire de «Benno Bokk Yakaar» deux meetings, le même jour ; avec à la clé, un meeting au quartier Diamagueune avec les Hal pulaar, Ce dimanche, tous les «Moustarchidines» de la Commune se sont donnés rendez-vous autour d’un grand meeting

Actusen.com

TOUT, SUR LES DIX ENGAGEMENTS DE LA TETE DE LISTE MAJORITAIRE DE BBY DE KEBEMER

Pour redonner vie à Kébémer, qui, d’après «Benno Bokk Yakaar», s’enfonce dans les abîmes, Ousmane Cissé s’est fendu de dix engagements, dont nous publions, ici, l’intégralité.

1. BONNE GOUVERNANCE LOCALE (valeur, vertu)

Elle s’articule autour des points suivants :

1.1. Transparence

La bonne gouvernance et la transparence budgétaire sont des éléments essentiels desuccès du processus de décentralisation. En effet, dans l’optique de la mobilisation optimale des ressources locales, ses deux aspects sont des facteurs de motivation citoyenne.

1.2. Participation citoyenne

Pour une démarche participative, nous mettrons en place un cadre de concertation dénomméComité de Développement Local de Kébémer. Ce Comité constituera la plateforme des acteurs institutionnels de la commune (Elus, Services techniques, Organisations communautaires, Partenaires au développement).

Des comités de quartier seront également constitués pour une meilleure gestion de proximité.

1.3. Adoption du budget participatif

Le Budget participatif est un outil de la démocratie participative, qui se définit comme un processus au cours duquel la population et l’ensemble des acteurs peuvent discuter et décider du budget et des politiques publiques de leur collectivité et en assurer le suivi et le contrôle.

Principes du Budget Participatif, Modalités de mise en œuvre

Le processus de Budget participatif s’appuie sur les principes suivants :

- la participation de tous les acteurs au processus décisionnel afin de porter la voix des citoyens et communautés de base, des quartiers au sein des institutions locales ;

- la transparence dans la circulation de l’information budgétaire, la redevabilité et obligation des autorités élus à rendre compte de leur gestion et de l’utilisation des ressources publiques ;

- l’égalité et l’équité entre citoyens dans l’expression et la prise en compte de leurs besoins. Une attention particulière sera portée sur les communautés et groupes souvent marginalisés tels les jeunes, les femmes, les quartiers périphériques et précaires, les acteurs économiques souvent exclus (agriculture périurbaine, etc.) ;

- l’efficacité et l’efficience dans l’affectation des ressources locales (budget d’investissement) vers les besoins essentiels et priorités définies par les communautés ;

- la solidarité pour une formulation des intérêts et besoins individuels, l’identification et négociation des priorités collectives au profit du plus grand nombre et surtout des couches les plus défavorisés ;

1.4. Modernisation des Services Municipaux

Les Services techniques municipaux seront équipés pour répondre à la demande relative à l’assainissement des quartiers, à l’entretien et à la maintenance des infrastructures et équipements municipaux.

Les services administratifs tels que l’Etat Civil (extrait de naissance, certificat de mariage, certificat de décès) seront également modernisés (informatisation)

2. AMELIORATION DU CADRE DE VIE – URBANISATION

Gestion de l’environnement (Kébémer, ville verte)

Gestion participative des ordures ménagères : collecte, transport, décharge et traitement.
Lutte contre les déchets plastiques
Aménagement d’espaces verts, de jardins publics et reboisement urbain Stabilisation des trottoirs pour les piétons : « Allées des Lycéens »
Gestion des carrières de sable

Urbanisation

Eclairage public (des artères et dans les quartiers) : éclairage solaire
Nouveaux lotissements à usage d’habitation
Intégration et restructuration des nouveaux quartiers (Ndakhar, Tobby et Ndiaby)
Régularisation foncière des «Santhiane et Fakk Deuk»
Aménagement d’une zone pour les Petites et Moyennes Entreprises ;
Renforcement de la voirie communale et aménagement de parking pour les taxis clandos
Eau et assainissement

Extension du réseau dans les zones périphériques (« Santhiane et FakkDeuk ») et nouveaux quartiers
Appui au programme de branchements sociaux
Assainissement par système individuels et semi-collectif,
Construction d’édicules publics au niveau des marchés, écoles, stades, foirail, etc.

3. EDUCATION ET SANTE

3.1. Education

- Organisation du Prix de l’excellence pour encourager les meilleurs élèves;

- Construction et équipements de salles de classe ;

- Formation professionnelle ;

- Appui en fournitures scolaires ;

- Appui institutionnel à l’association des parents d’élèves et à l’ASCOFI ;

- Renforcement de la bibliothèque municipale ;

- Appui aux étudiants

- Appui aux « daaras » ;

- Appui à l’enseignement préscolaire (case des tout petits, jardins d’enfants)

3.2. Santé :

- Relèvement du plateau du centre de santé de Kébémer (centre de santé amélioré en RH et Equipements) ;

- Equipement et modernisation des postes de santé de Ndakhar et de Diamagueune pour désengorger le centre de santé ;

- Appui aux OCB : Comité de santé, Mutuelle de santé, etc.

4. INFRASTRUCTURES ET EQUIPEMENTS MUNICIPAUX

Mise en place, gestion et maintenance d’équipements municipaux modernes

- Construction d’un Foirail (clôture, édicule public, quai d’embarquement, borne fontaine)

- Construction d’Abattoirs modernes avec chambre froide

- Amélioration de la Gare routière et appui au comité de gestion

- Construction de Cantines ou d’un centre commercial

- Modernisation du Marché central : sécurité, eau, édicules publics, propreté

- Eclairage du stade municipal

- Réhabilitation et équipement du centre social des femmes

- Réhabilitation et équipement du CDEPS et de la bibliothèque municipale

- Etc.

5. PROMOTION DE L’ECONOMIE LOCALE

Construction d’infrastructures marchandes (Centre commercial)
Accompagnement des projets des femmes et des jeunes (avec la Maison de Développement Local). Partenariat avec les Agences de l’Etat.
Attribution de parcelles à usage économique pour les groupements économiques et les petites et moyennes entreprises
Promotion de l’agriculture périurbaine
Ouverture du village artisanal
Création d’un centre de formation professionnel
Appui à l’insertion des jeunes qualifiés
Organisation d’une foire économique

6. JEUNESSE, SPORT ET LOISIRS

JEUNESSE SPORT LOISIRS : (Construire l’avenir avec et pour les jeunes)

Modernisation du stade municipal : éclairage, pose de gazon synthétique
Réhabilitation du CDEPS
Construction d’infrastructures sportives et culturelles
Diversification des disciplines sportives (basket, handball, dojo, piste athlétisme)
Création d’une école municipale de football
Soutien aux équipes (ASC, Equipes communales)
Redynamisation de l’Espace Jeunes
Construction d’un centre socioéducatif et d’une esplanade
Créer un espace santé – jeune pour la sensibilisation contre la drogue, le tabagisme, la toxicomanie, les IST et le VIH/SIDA

7. FEMMES

Soutien aux activités génératrices de revenus
Redynamiser le Foyer de la Femme
Formation professionnelle
Accès au foncier

8. CULTURE

Instituer le week-end culturel de Kébémer
Appuyer les troupes théâtrales par la dotation d’équipements
Sponsoriser une écurie de lutte traditionnelle

9. ACTION SOCIALE ET SOLIDARITE (Groupes vulnérables)

Fonds de soutien aux associations, aux daaras, aux indigents, etc.
Appui aux lieux de culte
Mécanisme de financement des secours d’urgence
Mise en place d’une mutuelle de santé dans le cadre de Couverture Maladie Universelle.
Acquisition d’un corbillard pour le transport des restes funèbres.

10. FINANCEMENT ET PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT

Les faibles ressources du budget des collectivités locales sont consacrés à 80 voire 90 % au fonctionnement (salaires, carburant, fournitures, etc.) au détriment de l’investissement sensés prendre en charge les services sociaux de base (éducation, santé, assainissement, etc.) et la satisfaction de la demande sociale (sécurité, insertion socio économique, entre autres). Notre stratégie se basera sur :

L’Amélioration de la Fiscalité locale et Mobilisation des Fonds publics : fonds de dotation, fonds de concours
Le Partenariat avec les institutions d’appui aux collectivités locales : Agence de Développement Municipal (ADM), PRECOL, AGETIP, Programme National de Gestion des Déchets, PNDL, PADEL,Agence Nationale Pour les Energies Renouvelables,etc ;
Le Partenariat avec les Projets et ONG ;
La Coopération décentralisée : Partenariat avec les collectivités locales du Nord ;
Le Partenariat Public-Privé : Gestion des ordures, gestion des infrastructures, etc.
Le Partenariat Institutions Internationales : Cités Unies, ONU Habitat, AFRICITES,…
Autres : Fondations, Association de Solidarité Internationale et de la Diaspora.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image