leral.net | S'informer en temps réel

Thérèse Faye: « Le refus de Karim Wade de comparaître est un aveu de taille »

Le refus de Karim Wade de comparaître, ces derniers jours, devant la Cour de la CREI, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Thérèse Faye de l’Apr, qui « exprime son regret de voir un citoyen sénégalais refuser de répondre à la justice de son pays », estime que l’ancien ministre d’Etat « a manqué du respect » au pouvoir judiciaire. La mairesse de Diarrère a joint hier Direct Info pour donner son avis sur la situation nationale.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Janvier 2015 à 10:29 | | 30 commentaire(s)|

Thérèse Faye: « Le refus de Karim Wade de comparaître est un aveu de taille »
Les derniers développements du procès Karim Wade suscitent bien des réactions au sein de la classe politique. Après le refus de Wade-fils de comparaître devant la Cour de la CREI, Thérèse Faye pense qu’il ne s’agit là ni plus ni moins qu’un « aveu de taille » de la part de l’ancien ministre d’Etat.

La responsable politique de l’Apr qui condamne cette attitude du fils de l’ex-président du Sénégal, est formelle : « C’est un manque de respect à la justice et un aveu de taille ». La jeune « apériste » a joint hier Direct Info pour apporter sa réaction sur tout le « bruit qui entoure ce dossier ».

Mieux, la Directrice de l’Agence nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout-Petits estime que « si Karim Wade a été brutalisé comme il le dit, il a tous les moyens à sa disposition pour porter cette affaire devant des instances qu’il faut ».

En réalité, pense la mairesse de Diarrère, la vérité dans cette affaire n’est pas dite. « Il savait que cette semaine allait être chaude pour lui ; parce que les informations dont nous disposons prouvent à suffisance que les témoins allaient le charger », a-t-elle révélé. La lieutenante du président Macky Sall conseille plutôt à Karim Wade « d’assumer ses responsabilités, de rendre compte ».

Comme pour répondre à ceux qui voient dans l’emprisonnement de Karim Wade des relents politiques, Thérèse Faye déclare à qui veut l’entendre que ce dernier « ne sera jamais l’alter ego de Macky Sall ». En faisant sa sortie, l’Ujtl aussi en a pris pour son grade. La coordinatrice sortante du MEER invite l’Ujtl à « arrêter sa théâtralisation ».

Pour rappel, les jeunes du Pds, dirigés par Toussaint Manga, avaient appelé avant-hier à un sit-in devant le ministère de la Justice pour dénoncer le sort réservé à Karim Wade. Mais le rassemblement avait vite avorté à cause de l’intervention des forces de l’ordre. Quelques uns d’entre eux ont été même interpellés.

Débat sur l’élection de Aliou Sall

Suite aux vagues de réactions vilipendant l’élection de Aliou Sall à la tête de l’AMS, Thérèse Faye est sortie de son mutisme pour démonter les attaques contre le jeune frère du président. « C’est un débat qui n’a pas de sens », fustige-t-elle. Selon elle, même si Aliou Sall est le frère du président de la République, il a le mérite d’avoir été élu maire de la ville de Guédiawaye. « Contrairement à Karim Wade qui a été rejeté par la population de Dakar aux locales de 2009 », a laissé entendre la Dg de l’Anpectp.

Défendant aussi la position des candidats qui ont désisté face à Aliou Sall, celle qui est élue présidente de la commission genre et de la condition féminine de l’AMS a fait savoir que Abdoulaye Diouf Sarr, Mor Ngom et les autres, l’ont fait dans l’intérêt du parti. Ce qui lui fait dire que « ce n’est pas la personne de Aliou Sall qui est importante ». Aussi Thérèse Faye a-t-elle considéré Talla Sylla comme « un mauvais perdant ».

En tout cas, la mairesse « apériste » croit dur comme fer que ce qui se faisait au Pds ne peut pas arriver à l’Apr. Pour la bonne et simple raison, d’après elle, que Macky Sall est un président très pondéré. Faisant ainsi allusion au projet de dévolution monarchique contre lequel toute l’opinion sénégalaise s’était érigée du temps de Wade.

Quid des propos de Barthélémy Dias qui parle de partage de gâteau au sein du bureau de l’AMS ? Thérèse Faye réfute de telles allégations et invite ses alliés de Benno Bokk Yakaar à revoir leur discours. « Nous ne sommes pas élus pour des postes. Macky Sall travaille pour l’émergence du Sénégal. C’est le seul combat qui vaille », soutient-elle. Non sans évoquer la crise au sein de l’Afp, pour dire que ceux qui s’attaquent à Niasse parce qu’il a décidé de soutenir Macky Sall en 2017, ont foulé au pied la discipline de leur parti.

B. D. SADIO






Hebergeur d'image