leral.net | S'informer en temps réel

Thiaroye Azur: Un pharmacien cambriolé par sa femme de ménage


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Décembre 2014 à 12:30 | | 2 commentaire(s)|

Thiaroye Azur: Un pharmacien cambriolé par sa femme de ménage
Ndiaga Ndiaye est pharmacien de son état établi à Khar Yalla dans la commune de Grand-Yoff, mais domicilié à Thiaroye-Azur. Il a été récemment victime d’un cambriolage perpétré par la nommée Saly Fall qu’il employait chez lui comme femme de ménage. Cette dernière après 27 jours en service chez les Ndiaga Ndiaye où elle percevait un salaire mensuel de 20.000 francs, n’a trouvé mieux à faire que de murir un plan, afin de faire main basse sur une somme de 110.000 de nos francs appartenant à son patron. Le mode opératoire de cette jeune fille a été de profiter de l’absence de la maitresse des lieux, en l’occurrence l’épouse de Ndiaga Ndiaye, partie au marché pour accéder à leur chambre conjugale. Après avoir commis son forfait en défonçant la porte de l’armoire de son patron, elle a pris la tangente en ralliant dare-dare la localité de Ndiassane où vit ses parents. Après avoir empoché 25.000 Francs pour régler ses problèmes personnels, le reste de l’argent volé a été remis à sa mère qui était confronté à quelques problèmes conjoncturels. Restée quelques jours à Ndiasane, elle a décidé de retourner à Dakar sur sa propre initiative. C’est ainsi qu’un beau matin, au moment où elle effectuait des courses au niveau du marché de Thiaroye, elle est tombée nez-à-nez sur le neveu de son désormais ex patron. Ce dernier ne sait pas fait prier pour joindre la femme de son oncle au téléphone afin de l’aviser. Madame Ndiaga Ndiaye toutes griffes dehors, a rappliqué aussitôt sur les lieux. C’est dans ces circonstances que Saly Fall a été interpellée et conduite à la police. Soumise au feu roulent des policiers-enquêteurs, elle est vite passée aux aveux en reconnaissant les faits qui lui sont reprochés. Même si elle semble avoir regretté son acte délictuel, elle a toutefois souligné que son patron avait refusé de la payer, alors qu’elle avait décidé d’arrêter le boulot de femme de ménage pour lequel elle avait été recrutée, pour des raisons de convenances personnelles. A l’en croire, après avoir tenté en vain d’entrer dans ses fonds, elle a décidé de subtiliser l’argent que son patron avait soigneusement gardé dans son armoire. Saly Fall a été gardée à vue,après son audition, pour les besoins de l’enquête puis présentée devant le procureur de la République qui l’a placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt pour femme de liberté VI






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image