leral.net | S'informer en temps réel

Thierno Alassane Sall : « Nous sommes champion du gaspillage d’énergie, notamment dans l’administration »

Le Sénégal est un champion en matière de gaspillage d’énergie. Pour rationaliser cette énergie, Thierno Alassane Sall, le ministre de l’Énergie et du Développement des Énergies renouvelables, a invité l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (Aeme) à développer une stratégie afin de réduire la consommation en énergie dans les foyers et dans les services publics.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Août 2015 à 09:30 | | 7 commentaire(s)|

« Nous sommes un champion du gaspillage d’énergie, notamment dans l’administration », a soutenu, ce mercredi, le ministre de l’Énergie et du Développement des Energies renouvelables, en marge de sa visite dans les locaux de l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (Aeme). Pour Thierno Alassane Sall, les gens sont plus efficaces dans l'utilisation de l’énergie dans les pays avancés surtout quand c’est l’électricité publique. Aussi, a-t-il invité le Directeur général de l’Aeme, Birame Faye, à promouvoir l’utilisation rationnelle de l’énergie. « L’Aeme est une agence qui doit aider le Sénégal à maîtriser sa facture d’énergie, parce que, jusqu’ici, on est beaucoup préoccupé par l’offre énergétique. C'est-à-dire, de faire en sorte que la Senelec puisse produire à suffisance de l’électricité à bon marché et que la population puisse être approvisionnée correctement », a soutenu M. Sall qui indique qu'il sera son plus grand admirateur si M. Faye arrive, dans les 6 mois, à montrer aux services de l’Etat (ministères, directions, universités, etc.) qu’il y a matière à économiser de l’énergie en utilisant des pratiques appropriées.

Au chargé de Communication de l’Aeme, El Hadj Ndiaye, qui a déploré le manque de moyens de leur agence, le ministre de rétorquer : « Il est vrai que vous n’avez pas les moyens, mais convaincre certaines structures de l’Etat à réduire leur consommation énergétique est une bonne chose, mais pas seulement à travers les campagnes, mais surtout à travers des exemples concrets ». D’ailleurs, dit-il, il faut permettre aux consommateurs en 2, 3, voire 4 bimestriels à réduire la consommation énergétique.

Selon le ministre de de l’Energie, « on fait des bâtiments au Sénégal qui sont très mal éclairés alors que nous avons un pays très ensoleillé ». Or, dit-il, « la plupart des bâtiments au centre-ville, c’est-à-dire là où les colons ont laissé leur marque, les ouvertures sont dans le sens des vents dominants. Par exemple, le Building administratif, le Palais, la Chambre de commerce, etc. Ils sont tous naturellement ventilés avec des ouvertures qui sont dans le sens des vents dominants ». Ainsi, propose-t-il de travailler avec l’Ordre des Architectes, les gens de l’Urbanisme, dans l'avenir, pour que les bâtiments qui seront construits au Sénégal puissent respecter les normes afin de rationaliser la consommation énergétique au Sénégal.

Fara Mendy

IMG_9872
  • IMG_9872
  • IMG_9874
  • IMG_9918
  • IMG_9928
  • IMG_9933

IMG_9861
  • IMG_9861
  • IMG_9862
  • IMG_9865
  • IMG_9919
  • IMG_9984

IMG_0022
  • IMG_0022
  • IMG_0029
  • IMG_0030
  • IMG_0031
  • IMG_0040

IMG_0001
  • IMG_0001
  • IMG_0003
  • IMG_0005
  • IMG_0007
  • IMG_0019






Hebergeur d'image