leral.net | S'informer en temps réel

Thierno Bocoum: « Le Premier ministre lui-même ne démentira pas cette information »

La controverse autour de l’audience supposée entre le Premier ministre Mohamed Dionne et le Président de Rewmi Idrissa Seck est loin de s’estomper. Après le démenti du chargé de communication de la Primature, le député de Rewmi Thierno Bocoum revient à la charge. Dans cet entretien, le chargé de la Comm de Rewmi, qui dit refuser de polémiquer avec un collaborateur pressé de sortir de l’anonymat, renseigne que Mohamed Dionne ne démentira pas avoir eu des échanges téléphoniques et par sms avec Idrissa Seck.


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Août 2014 à 15:10 | | 14 commentaire(s)|

Thierno Bocoum: « Le Premier ministre lui-même ne démentira pas cette information »
L’As : suite à votre communiqué au sujet d’une rencontre entre Idrissa Seck et le premier ministre, la primature a apporté un démenti du chargé de communication. qu'en est-il exactement ?

Thierno Bocoum : Nous ne polémiquerons pas avec un collaborateur certainement pressé de sortir de l'anonymat et qui ne prend pas la précaution de consulter son patron. Le Premier ministre lui-même ne démentira pas cette information parce qu'outre les échanges entre son secrétariat et celui du Président Idrissa Seck, il a eu l'élégance de communiquer avec ce dernier par téléphone et par sms. Je peux même vous dire que la décision de reporter le rendez- vous a été prise par le Premier ministre lui-même. Et les mots qui l'ont traduite ont été rédigés de sa propre main à travers un sms.

Qu'est-ce qui peut justifier donc le démenti de son chargé de communication?

Comme je vous l'ai dit, je pense qu'il a été pressé de faire la Une de votre journal. Je ne pense pas que c'est le Premier ministre qui l’a instruit de faire un démenti sur une vérité vérifiable. Jusqu'à preuve du contraire, le Premier ministre est un homme mesuré, qui ne peut pas se laisser embarquer dans des pratiques politiciennes de bas étage que le démenti de son collaborateur révèle.

Pourquoi Idrissa Seck veut rencontrer le Premier ministre ?

Idrissa Seck est quelqu'un qui respecte sa parole. En l'absence du président de la République, en repos quelque part dans le monde, il avait promis aux étudiants de saisir le Premier ministre pour lui présenter leurs doléances et lui faire des propositions pour la résolution de la crise universitaire. C'est ainsi qu'il a chargé son secrétariat de saisir sans délai le Premier ministre pour une rencontre. Informé de cette demande, le Premier ministre a eu la courtoisie d'appeler directement le président Idrissa Seck, par téléphone, pour lui fixer un rendez-vous pour le mardi 19 août à 12h, puis il le repousse à 13h avant de décider de son report sine die. Idrissa Seck s'est toujours inscrit dans une logique de recherche de solutions, comme ce fut le cas avec l'affaire transrail, l'affaire des habitants de Somone et l'affaire des éleveurs des départements de Thiès et de Mbour. Il a toujours opté pour une rencontre avec les autorités compétentes, quand le besoin se fait sentir, pour apporter des solutions sur les questions dont il a été saisi.

L'affaire des étudiants, Idrissa Seck en a toujours fait une préoccupation. D'ailleurs, lors d'une rencontre avec le ministre de l'Enseignement supérieur, par hasard dans un restaurant de la place, en ma présence, le Président Idrissa Seck n'a pas manqué de lui faire part des doléances de certains étudiants qui avaient du mal à être orientés.

L'As






Hebergeur d'image