leral.net | S'informer en temps réel

Thierno Bocoum dénonce : "Si Abdoulaye Baldé avait dit "oui" à Macky Sall il n'aurait certainement pas été inquiété"

Présent ce vendredi devant le siège de la CREI pour un soutien à Abdoulaye Baldé convoqué pour être mis en demeure, le député Thierno Bocoum a déclaré que «le fait d'être convoqué pour avoir choisi de ne pas être du côté du Président est une abomination contre notre démocratie et notre justice».


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:00 | | 3 commentaire(s)|

Thierno Bocoum dénonce : "Si Abdoulaye Baldé avait dit "oui" à Macky Sall il n'aurait certainement pas été inquiété"
«Chers amis, l'honorable député Abdoulaye Baldé a été convoqué par la CREI ce vendredi, 2 ans après la levée de son immunité parlementaire. S'il avait dit "oui" à Macky Sall il n'aurait certainement pas été inquiété. Des cas précis nous permettent de le dire.

Le fait de dire "non" est l'expression d'une liberté politique qui doit être protégée.

Le fait d'être convoqué pour avoir choisi de ne pas être du côté du Président est une abomination contre notre démocratie et notre justice.

Nous sommes totalement pour la reddition des comptes mais nous ne devons pas accepter que l'alibi d'aller vers la recherche de la faute ne puisse être guidé que par la simple volonté politicienne du Président de la république.

Non à l'instrumentalisation de la justice à des fins politiciennes

Non à l'ingérence du pouvoir exécutif, bras armée d'un parti-État, dans les affaires de la justice

Toutes ces raisons ont justifié notre présence devant la CREI pour combattre ce comportement politicien qui vicie et embrouille la posture de tout citoyen face à la justice de notre pays».

Thierno Bocoum,

Député à l'Assemblée nationale du Sénégal






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image