leral.net | S'informer en temps réel

Thiès : deux braqueurs écopent de 10 et 7 ans de travaux forcés

La Cour d’assises de Thiès a condamné lundi l’accusé Massamba Dieng Diouf à 10 ans de travaux forcés et son complice, Djiby Dia, à une peine identique de 7 ans.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Janvier 2014 à 10:23 | | 0 commentaire(s)|

Thiès : deux braqueurs écopent de 10 et 7 ans de travaux forcés
Les deux accusés, jugés pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec usage d’armes et de violences, payeront solidairement la somme de 15 millions de francs CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles.

Les faits pour lesquels ils ont été inculpés remontent au 21 janvier 2009. Tout commence lorsque les éléments de la brigade de gendarmerie de Saly (Mbour) sont informés d’un braquage dans une station-service située dans cette station balnéaire.

Arrivés sur les lieux, les gendarmes interpellent les nommés Gorgui et Djiby Ka, deux jeunes âgés de moins de 18 ans au moment des faits.

Au moment de leur arrestation, ils avaient par devers eux huit téléphones portables. Interrogés, Gorgui Kâ et Djiby Kâ nient les faits, tout en désignant les nommés Massamba Diouf Dieng et Djiby Dia comme étant les véritables auteurs des braquages commis au niveau de la station-service et ses environs.

Les enquêteurs, munis des informations fournies sur l’accusé Massamba Dieng Diouf, ont pu l’interpeller. Et après une perquisition menée à son domiciles, ils découvrent un important lot de matériels, notamment des perceuses électroniques, trois caisses à outils, une somme de 600.000 francs CFA, un véhicule, des coupe-coupe, des torches et autres matériels divers.

A la suite de son interrogatoire, Massamba Dieng Diouf a cité Djiby Dia comme étant son complice. Ce dernier est à son tour interpellé par les enquêteurs.

L’avocat général, Mamecor Ndour, a indiqué que les accusés avaient constitué une bande organisée, armée et outillée pour mener une série de braquages dans différents endroits.

Ils ont eu pour cibles des boulangeries, une station-service de Saly, un centre commercial, et ont aussi commis d’autres attaques à Mbour.

Selon lui, ces séries de braquages ont été perpétrés la nuit avec usages d’armes et de violences, entre 2008 et 2009.
Il a indiqué que les deux mineurs impliqués dans ces attaques, Djiby Kâ et Gorgui Kâ, ont tous été jugés au tribunal des mineurs à la section criminelle, et condamnés chacun à 5 ans de prison.

Il a estimé que les accusés étaient tous coupables des faits qui leur sont reprochés et a requis 13 ans de travaux forcés à l’encontre de Massamba Dieng Diouf et Gorgui Dia.

Les avocats de la défense ont rejeté en bloc toutes les charges retenues contre leurs clients, relevant qu’il y avait des zones d’ombres dans le dossier.

Ils soulignent en effet que la cour ne dispose d’aucun élément de preuve pour asseoir la culpabilité des accusés et entrer en voie de condamnation.

Pour eux, il y a un doute qui subsiste dans ce dossier et le doute profite toujours à l’accusé. En conséquence, ils ont sollicité l’acquittement des deux mis en cause.

Mais après son délibéré, la cour d’assises de Thiès a déclaré tous les accusés coupables d’associations de malfaiteurs, de vol en réunion commis la nuit, avec usages d’armes et de violences et condamné Massamba Dieng Diouf à 10 ans de travaux forcés et son acolyte Djiby Dia à une peine identique de 7 ans.

Aps






Hebergeur d'image