leral.net | S'informer en temps réel

Thiès : la mairie promet d’accompagner les correspondants régionaux

Rédigé le Dimanche 28 Avril 2013 à 13:59 | | 3 commentaire(s)

La mairie de Thiès va accompagner les correspondants régionaux de la région, en ‘’mettant gracieusement des bourses de formation à la disposition des jeunes journalistes, pour les aider à mieux accomplir leur travail’’, a promis samedi l’adjoint au maire de la ville, Yankhoba Diattara



Thiès : la mairie promet d’accompagner les correspondants régionaux
M. Diattara présidait l’assemblée générale de mise en place, dans la région, des points focaux de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS).

‘’La Mairie a déjà offert 10 bourses à 10 correspondants de Thiès, pour une formation d’un an à l’Ecole de formation des journalistes (ESPRITS) de Thiès’’.

L’adjoint au maire a également loué le ‘’professionnalisme’’ des correspondants régionaux de Thiès qui, selon lui, font correctement leur travail d’information dans le respect des règles ‘’d’équité et d’équilibre dans la collecte comme dans le traitement de l’information avec responsabilité’’.

Il a rappelé qu’il était prévu, dans le cadre des chantiers de Thiès, un grand espace-presse pour les journalistes au niveau du complexe Agora, situé à proximité de la promenade des Thièssois.

Il a encouragé les jeunes reporters dans leur démarche consistant à soutenir leurs membres à être bien outillés dans l’exercice du métier de journaliste aussi que complexe que difficile, dans le contexte d’une démocratie majeure.

Le doyen des journalistes, Maguatte Bâ Ben Cheikh, a quant à lui exhorté les jeunes à suivre les pas de leurs aînés, ‘’tout en prenant le soin de bénéficier de leurs conseils et encadrement’’.

Il a également invité les jeunes journalistes à travailler dans l’humilité et à avoir toujours en bandoulière l’éthique et la déontologie, qui sont au début et à la fin de toutes les activités de la collecte et du traitement de l’information.

L’assemblée générale des jeunes reporters a formulé des prières et rendu hommages aux journalistes décédés à Thiès.

Il s’agit de Birane Gningue (Le Quotidien), Abdourahmane Sarr ‘’Gonzales’’ (Le Soleil) et Souleymane Jules Diop (Observateur).

APS




1.Posté par idy.seck le 28/04/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

loutakh défoukowone pandens 5 en pour qoi tu ne pas fé aven 2013

2.Posté par ibou ngaté le 28/04/2013 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'esprit d'une telle démarche est à saluer même si derrière on n'en connaît pas le véritable contenu. Espérons simplement que M. Diatara et son équipe fassent prévaloir, comme il le dit lui-même, les mobiles qui s'attachent à la bonne formation et au perfectionnement qui leur produiront demain des journalistes de talent, qui feront de l'éthique et de la déontologie professionnelle leur arme redoutable dans tous les combats qui seront leurs. Informer vrai et juste par une collecte d'informations crédibles, sans aucun esprit partisan à la mesure de l'équilibre, doit être le crédo de tout journaliste qui se respecte et respecte sa profession. J'encourage la mairie de Thiès à poursuivre cet élan de la persévérance et du travail bien accompli en jetant le regard sur les véritables urgences de la cité du rail, et souhaite beaucoup de réussite à toute cette jeunesse résolument engagée à embrasser la carrière de journaliste!!!

3.Posté par ibou ngaté le 28/04/2013 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la question de savoir pourquoi ils ne l'avaient pas fait avant 2013, il n'est jamais trop tard pour bien faire. Pourvu que la démarche de toujours réfléchir et de bien faire à l'arrivée ne quitte jamais messieurs nos gouvernants. Un seul acte peut, par sa grandeur et sa portée, effacer un temps long de léthargie et de louvoiements. Le monde est ainsi fait qu'on n'a pas toujours tout ce que l'on veut en une fois; on doit se féliciter d'avoir en tant que gouvernés, des gouvernants qui sachent être disponibles, être à notre écoute et se saisir de nos doléances sans délai.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >


Hebergeur d'image