leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Thione Seck au juge d’instruction : « je suis surpris et étonné … »

Certes ce n’est pas une audition sur le fond, mais Thione Seck a eu le temps de se prononcer sur les faits. Le décompte exhaustif des faux billets a été compromis, car seuls des échantillons ont été produits, obligeant le juge à renvoyer la partie.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Avril 2017 à 10:09 | | 0 commentaire(s)|

L’ouverture des scellés est reportée à une date ultérieure. Pour cause, les avocats de Thione Seck ont exigé la production de l’intégralité des scellés contenant les faux billets que la section de recherches a évalués à 45 milliards de francs Cfa, selon les informations de Walf Quotidien.

En lieu et place, c’est plutôt un échantillon composé d’un paquet transparent contenant 100 euros et des mouchoirs verts entreposés. Raison pour laquelle les avocats ont exigé l’ensemble et non une partie des scellés. Ce qui va pousser le juge d’instruction à renvoyer la séance.

Une autre convocation sera proclamée dans les prochains jours. Mais le lead vocal du Raam Daan a eu le temps de revenir sur le fond de cette affaire. « Je suis vraiment surpris et étonné que les juges de mon pays ne m’aient pas protégé. Des étrangers m’ont arnaqué et escroqué, mais on a préféré m’enfoncer dans cette histoire, chose que j’ai toujours mal à comprendre. Cela fait 40 ans que j’évolue dans la musique, et dans toutes mes chansons, j’ai toujours essayé d’éduquer. Je ne méritais pas ce traitement ».

A peine a-t-il fini de parler que le juge d’instruction lui rétorque : « Il faut garder tes arguments jusqu’au jour du jugement, tu n’es pas encore renvoyé en procès pour faire valoir ton système de défense ».

A la question de savoir comment les choses se sont passées, Thione a servi les mêmes réponses faites auparavant.

Walf Quotidien