leral.net | S'informer en temps réel

Thione Seck risque d’être expulsé bientôt

Plier bagage et chercher une autre boîte pour ses prestations afin de continuer à satisfaire son public, c’est ce qui risque d’arriver au lead vocal du Raam Daan, Thione Ballago Seck, si toutefois, le juge de fond ordonne, dans sa décision qui sera rendue le 28 janvier prochain, l’expulsion du chanteur. Seulement, l’affaire ne connaîtra pas son épilogue quoi qu’il en soit car, le musicien pour toute réplique a demandé que le Tribunal ordonne l’avis d’un expert pour évaluer exactement les dépenses qu’il a effectuées pour la rénovation des locaux de Penc Mi. C’est dans une quinzaine de jours que le juge devra se prononcer.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Janvier 2010 à 19:33 | | 2 commentaire(s)|

Thione Seck risque d’être expulsé bientôt
L’affaire opposant la société Badersen Média au lead vocal de Raam Daan semble faire un effet boomerang. En effet, compte tenu des arriérés de loyers que doit Thione Seck pour la location de Penc Mi et qui sont estimés à plus de 16 millions de francs, selon le boss de Badersen, ce dernier lui a envoyé une assignation à expulsion. C’est le 28 janvier prochain que devant le Tribunal régional de Dakar, le juge du fond devra se prononcer sur cette affaire. Seulement, le lead vocal du Raam Daan qui n’entend pas se laisser faire, va envoyer une réplique. Et comment ? Thione a, à son tour, soulevé une assignation en expertise par le biais de son conseil Me Ousmane Sèye. Il estime avoir dépensé environ 400 millions de francs pour la réfection des locaux de la boîte Penc Mi. Ainsi, rien que pour la tapisserie, le patron de Raam Daan soutient avoir dépensé 13,6 millions de francs et pour le carrelage, plus de 6 millions de francs. Ainsi, sur la réplique de Ballago, c’est également dans une quinzaine de jours que le juge rendra sa décision. Par ailleurs, de source fiable, il s’avère que les deux parties semblent s’engager dans une voie de négociation. Cette voie, manifestement semble le mieux convenir au lead vocal de Raam Daan et à ses fans. Car, il se trouve que si jamais le juge de fond ordonne l’expulsion, Thione va devoir quitter les lieux en attendant l’assignation en expertise qu’il a sollicitée. Le chef de file du Raam Daan espère tout de même, au sortir de l’expertise pouvoir estimer exactement le montant investi pour la réfection de la boîte qui, il faut le reconnaître, a quand même beaucoup changé. Pour rappel, la société Badersen Média gère la boîte depuis bien longtemps pour le compte de la famille de Yves Badara Diagne. Badersen avait un bail avec un certain Bernard Ramel. Et ce dernier, plus tard va travailler en partenariat avec Thione à qui il va céder le contrat en Décembre 2008. Ainsi, cela va passer entre les mains de Thione qui va signer un contrat d’habitation et d’exploitation ; lequel contrat lui autorise à faire des réfections dans les locaux. Cependant, la société ne semble apparemment pas approuver le montant « surélevé » des dépenses effectuées par le patron du Raam Daan qui, malgré tout, peine à payer la location. Affaire à suivre.

Alassane DRAME l'asquotidien



1.Posté par Jeunesdebambey le 20/01/2010 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Merci pour les réactions, autant ceux qui contestent que ceux qui approuvent. Nous voudrions préciser qu'il n'y a aucunes intentions malveillantes derrière ce que nous dénonçons.

Cette ville se dégrade de plus en plus et la population se réfère au fatalisme qui les enchaine et les empêche de réagir face aux politicards, à l'image d'Aida Mbodj, qui les privent du peu de jouissance dont elle a droit et mentent sur toute la ligne.

Nous n'avons pas autres ambitions que de servir notre ville et nous le ferons à n'importe quel prix.

Nous invitons toutes les personnes intéressées par ce combat et qui voudraient voir cette ville émerger de venir nous rejoindre dans notre lutte. Une lutte citoyenne et au-delà des prises de position partisane ou sectaire.

Jeunes de Bambey
jeunesbambey@gmail.com

2.Posté par fode le 20/01/2010 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bjr,

Je suis bambeyois et fier de l'être. Donnons du temps à Aîda Mbodj, elle n'a même pas fait deux ans et vous voulez qu'elle soulève des montagnes. C'est la première fois que Bambey ait un maire ariginaire de Bambey. Depuis Djibril SENE en passant par Mbar Fall et Pape Diouf tous non originaires de Bambey, nous avons vécu l'enfer car ils étaient parachutés et donc ne s'identifiaient pas à bambey. Aider Aîda Mbodj, c'est aujourdhui proposer des solutions concrètes pour réfectionner les routes déja existantes, valoriser le potentiel de l'ISRA, intéreser les ressortissants de Bambey à venir construire des maisons, freiner le clientélisme politique et religieux et enfin se montrer fier de Bambey. Bambey regorge de ressources humaines de qualité donc laissons Aîda dont personne ne doute de son appartenance à bambey faire son petit bout de chemin.

Bien à vous

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image