leral.net | S'informer en temps réel

Ticket présidentiel ? Et si l’enjeu était ailleurs...

Depuis que le projet du ticket présidentiel du président Abdoulaye Wade a été rendu public ce week-end, le débat fait rage dans le pays de la Téranga. Partisans et adversaires du projet de loi s’affrontent violemment par médias interposés. Des analystes de tout acabit se penchent sur les supposés motifs de cet énième tour de magie dont nous gratifie le président sénégalais, le Doyen Abdoulaye Wade. Mais au-delà de toutes les explications et supputations qui ont été jusque-là fournies, le diable semble se trouver davantage dans les détails. On a tantôt dit qu’avec le ticket présidentiel, Me Abdoulaye Wade voulait trouver un colistier derrière lequel il pourrait cacher bien des méfaits dont l’électorat sénégalais serait tenté de lui faire grief. On a également avancé qu’il était question pour lui de s’en servir pour davantage ressouder le PDS dont le navire a enregistré la sortie de plusieurs de ses membres depuis l’accession du président Abdoulaye Wade au pouvoir... 0:13 21-6-2011


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Juin 2011 à 00:28 | | 5 commentaire(s)|

Ticket présidentiel ? Et si l’enjeu était ailleurs...
D’aucuns même sont allés jusqu’à penser que le ticket présidentiel était en quelque sorte la concrétisation de la volonté déguisée du président de la République sénégalaise de positionner son filleul, Karim Wade, dans les starting bloc. Tous ces arguments sont à la fois réalistes et plausibles.
Mais le projet du président Abdoulaye Wade semble contenir un autre motif encore plus vraisemblable. Il s’agit de celui relatif à la suppression tacite du second tour. Il est vrai que les termes ne le disent pas aussi explicitement, mais c’est tout comme. En l’Etat actuel des choses, si ce projet est adopté par les députés sénégalais, il stipule que le second tour n’aurait lieu que si un des tickets présidentiels ne réunit pas un minimum de 25% des suffrages exprimés. Ce n’est pas bête comme stratégie.
Ainsi, si Me Abdoulaye Wade réussit à faire passer son projet, il ne lui resterait que de faire les yeux doux à une des coqueluches politiques de l’échiquier politique sénégalais qui viendrait constituer avec lui son ticket. Etant convaincu que l’opposition ne réussirait pas à s’entendre au tour d’une candidature unique au premier tour, il chercherait juste à se mettre à hauteur du quart des votants de février. Coupant alors l’herbe sous les pieds de ceux qui attendaient le second tour pour se mettre derrière le meilleur de l’opposition.
Autre piège contenu dans ce même projet, c’est le fait que le quart bloquant ne porte que sur les suffrages exprimés. Ce qui veut dire que même s’il y avait une forte abstention, les intentions du président n’en seraient pas affectées. Mais à coup sûr, la démocratie, elle, pourrait en prendre un coup. Car, dans ces conditions, le président pourrait être élu par une minorité de ses compatriotes. Mais il est de plus en plus clair que la préoccupation des architectes de se projet est ailleurs. On comprend alors ce qui justifie que l’on veuille faire adopter ce document en urgence. Plus le débat va avoir lieu, plus la face cachée de l’iceberg va se montrer.
La société civile et la classe politique de l’opposition sénégalaises se sont mises en ordre de bataille. Et c’est parti pour la guerre pré-électorale au Sénégal. Son vainqueur risque fort de se montrer le premier à la ligne d’arrivée au mois de février prochain.
Boubacar Sanso Barry pour GuineeConakry.info



1.Posté par mbaye le 21/06/2011 04:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAUDIT SOIT WEDI !!!!MAUDIT SOIT WEDI !!! ALLAH BONNII WEDI !!!!!

2.Posté par Viviane Wade le 21/06/2011 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La personne que je deteste le plus au monde c'est pas Abdoulaye Wade mais plutot sa pute de mére qui l'a pondu au Senegal. Astahfiroulah je demande pardon aux putes car je viens de les insulter.
Wade ya katte sa ndaye.
A bas notre armée composée de pédés

3.Posté par fatima le 21/06/2011 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toi tu un mecontent, sa khol mo bone rek, ta nga yafouss.Avant detre respecte et avoir merite le respect, respecte toi dabord soidisante viviane, en respectant dabord ta patrie qui dit ton president de la republique ta nation et ton drapeau, un peuple un but une foi. Sinon toi meme tu ne seras jamais respecte par le reste du monde. A chaque fois qu une espece de ton genre se lamente des traitements inhumains des europeens envers ton espece cest a cause de cela de ces comportements comme les tiens. kou melni yaw mom toubab bi dou ko mousseu respecter, Badolo badolo reck la mana done durant toute sa vie. Di nga yague si khol bouy meti, ba febar si, ta do si mane touss. Touki mom wakhalew niou ko pour yow. Le CHIEN aboit la Caravane passe et en avant.

4.Posté par adja le 21/06/2011 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce panneau, aussi bien l'opposition que la presse (qui continue de titrer à la une "ticket présidentiel") y est tombée bétement!on se focalise sur l'accessoire (le ticket) en relègant au second plan l'essentiel (la suppression du second tour)!et à force de s'y focaliser, wade va dérouler son deuxieme plan d'action pour déclarer qu'il abandonne le ticket(histoire de faire croire à un recul) alors que son dessein véritable c'est la suppression du second tour! désormais, personne ne doit plus parler de ticket!les tirs groupés doivent se diriger vers la suppression du second tour!que le peuple sénégalais gagne dans son mortal combat contre wade!

5.Posté par so le 21/06/2011 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois que c pas bien d'insulter quelque soit son amertum et le chagrin.
Mais la question qu'il faut se poser c k si au Sénégal nous ne somme pas Maudits.
Il y a pas un seul peuple au Monde à ce siécle qui accepte autant d'himuluations.
Moi je dira que le premier mal du Sénégal se sont les Comportements de l'ethnie Wolof.
Voici des gens qui ne se soucient que de leur interet et ils sont prets à encaisser toutes sortes d'himuliations pourvu qu'il y trouvent leur conte.
C pas par hasard qu'un Sérigne Touba et Un El malick soient envoyé aupres d'eux.
Si ct pas le cas personne ne pourrait habiter avec eux.
Pour le cas de Wade n'ayant aucune crainte car Dieu a dit à propos de ceux qui aiment la ruse qu'il ne pourront jamais échapper à la ruse du tout puissant.
Et il ne fait aucun doute que le premier adversaire de wade c DIEU.
Et comme à son habitude il fera de tel sorte que Wade soit emporté par sa propre ruse.
JE VIENS DE COMPRENDRE LA POSITION DE EL MODOU FATHA SACKHO DE KEUR SOCE UN DES PERES DU SAKHO QUI ENTOURE YEKINI.
Il avait dit que si toute foi le pays devrait etre dirigé par Wade que Dieu l'en préserve car il ne souhaite pas que la présidence de wade le trouve ici bas.
DIEU SAIT QU'IL EST DECEDE LE JOUR DU DEUXIEME TOUR.
Dieu et lui savait pourquoi il voulait éviter Wade.
Aujourd'hui touts les Khalifs généraux de ce pays sont interpélés et ils étaient interpélé depuis le début du partage du Butin et de la dégradation des moeurs débutés au lendemain de l'alternance.
S'ils ne répondent pas ici bas ils répondront devant le tout puissant et il baisseront les yeux devant leurs ullistres PERE
QUE LE TOUT PUISSANT PRESERVE LE SENEGAL

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image