leral.net | S'informer en temps réel

Tombeur d'Abdou Diouf : Tapha ‘king’, la tête hors de l’eau

Vainqueur devant Abdou Diouf, hier à Demba Diop, Tapha Tine a signé la septième victoire de sa carrière. Il remporte ainsi le drapeau Koromak Faye, mis en jeu par Manga Productions, et, dans la foulée, se ressaisit après sa dernière sortie infructueuse face à Bazooka.


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Mai 2009 à 12:28 | | 0 commentaire(s)|

Tombeur d'Abdou Diouf : Tapha ‘king’, la tête hors de l’eau
Depuis ses défaites successives contre Lac de Guiers n°2 et Issa Pouye, en 2006, dans le cadre de la poule A du premier Championnat de lutte avec frappe (Claf), Tapha Tine n’est jamais tombé deux fois de suite. Chaque fois, le chef de file de l’écurie Baol-Mbollo a pu se relever d’une chute par un succès. Généralement de haute facture. Hier à Demba Diop, sa victoire face à Abdou Diouf est à ranger dans la catégorie de ses chefs d’œuvre qui le replacent sur les bons rails, après une déconfiture. En moins de deux minutes, Tapha Tine a soldé ses comptes avec son adversaire qu’il a envoyé au tapis d’un placage net et sans bavure.

Retenu dans le Claf 2006 alors que son palmarès était vierge de défaite (4 victoires en autant de sorties), Tapha Tine avait débarqué dans la poule A sous un costume de favori. Il se sentira très à l’étroit sous l’habit. Lac de Guiers n°2 et Issa Pouye lui infligent les premières défaites de sa jeune carrière. Affaibli mentalement, le Baol-Baol avait perdu tout son crédit en affrontant Yékini Jr., pour le compte de la troisième et dernière journée de la poule A. Tapha Tine sauve son honneur en infligeant au pensionnaire de Ndakarou une humiliante défaite, lui laissant du coup la dernière place du groupe avec ses trois revers successifs.

Eliminé du Claf après deux défaites et une victoire, le Baol-Baol réussit sa confirmation en s’imposant nettement devant Boy Sèye. La saison dernière à Mbour, il se heurte à Bazooka, qui freine sa remontée. Tapha Tine boude l’écurie Baol pour fonder Baol-Mbollo sous les couleurs de laquelle il a signé, hier, la 7e victoire (3 défaites) de sa carrière face à Abdou Diouf. Une revanche sur l’écurie Walo, celle de Lac de Guiers n°2, le lutteur qui lui a infligé sa première défaite.

Désormais, Tapha Tine peut espérer des lendemains meilleurs dans la course au sommet de l’arène où trônent patiemment les ‘ténors’. Son adversaire malheureux, en revanche, voit cet horizon se boucher davantage après son troisième revers. Tombeur de Gris Bordeaux, Malal Ndiaye et Ouza Sow, entre autres, Abdou Diouf risque d’entamer une longue traversée du désert pour se relancer définitivement.

Réactions

PAPA KANE, ANCIEN LUTTEUR : ‘Tapha Tine était prêt physiquement’

‘Les combats se gagnent au cours des séances d’entraînements avant le jour j. Un lutteur qui n’est pas prêt physiquement n’a aucune chance face à un autre qui est mieux préparé. Abdou Diouf l’aura appris à ses dépens. Il a mordu la poussière parce que son adversaire était plus au point physiquement. Tapha Tine a provoqué la bagarre, en menant les débats. Par la suite, il est rentré dans la garde d’Abdou Diouf pour lui imposer le placage. Il faut être prêt physiquement pour réussir tout cela’.

BOY BAMBARA, ANCIEN CHAMPION : ‘Abdou Diouf n'a pas compris son adversaire’

‘Face à son adversaire, il ne faut pas faire n’importe quoi. Un lutteur doit avoir une stratégie bien pensée et tout faire pour le dérouler en tenant compte de son vis-à-vis. Si un lutteur ne contrôle pas les actions de son adversaire et de décrypter leur sens, il risque d’être surpris. C’est ce qui est arrivé à Abdou Diouf, qui n’a pas compris Tapha Tine. Ce dernier l’a provoqué en l’invitant à la bagarre. Il a répondu sans se contrôler. Au moment où Abdou Diouf misait tout sur la bagarre, Tapha Tine a abandonné cette tactique pour enclencher une action au sol et le surprendre par un placage propre.’

Propos recueillis par Ousmane DICKO (Stagiaire)






Hebergeur d'image