leral.net | S'informer en temps réel

Toni Kroos, un surdoué allemand parmi les stars du Real Madrid


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Juillet 2014 à 21:32 | | 0 commentaire(s)|

Toni Kroos, un surdoué allemand parmi les stars du Real Madrid
À 24 ans, Toni Kroos, le milieu de terrain allemand et nouveau champion du monde, quitte officiellement le Bayern Munich pour s’engager avec le Real Madrid. Retour sur le parcours d’un footballeur au talent fou. Le Real Madrid vient de mettre officiellement la main sur l’un des plus beaux joyaux du football européen. Ce qui était devenu un secret de polichinelle a été officialisé, jeudi 17 juillet, sur le site officiel du club espagnol : Toni Kroos, le milieu de terrain du Bayern Munich, grand artisan de la victoire de l’Allemagne en Coupe du monde, évoluera la saison prochaine aux côtés de Cristiano Ronaldo et de Karim Benzema. "Le Real Madrid et le Bayern Munich sont parvenus à un accord pour le transfert de Toni Kroos, qui sera lié au club pour les six prochaines saisons", a précisé la maison blanche dans un communiqué, qui le décrit comme "l'un des joueurs les plus importants du moment". Si l'indemnité de transfert n'a pas été dévoilée, elle avoisinerait, les 25 millions d’euros, selon les medias allemands et espagnols. Un joueur aussi talentueux à ce prix-là, et qui, à seulement 24 ans, n’a pas fini de révéler toute sa classe, c’est incontestablement une excellente affaire. Le plus grand espoir du football allemand Toni Kroos, qui compte déjà 51 sélections avec la Mannschaft, ouvre donc une nouvelle page d’une carrière déjà très riche. Ce natif de l'ex-Allemagne de l'Est est considéré depuis son plus jeune âge comme l’un des meilleurs de sa génération et le plus grand espoir du football allemand. Après avoir effectué ses premiers pas de footballeur au sein du FC Hansa Rostock, son potentiel, sa polyvalence, sa technique limpide et sa vision du jeu n’échappent pas aux yeux du Bayern Munich. Très rapidement, le club le plus titré du pays attire ce surdoué dans ses filets. À l'automne 2007, alors qu'il n'a que 17 ans, il dispute son premier match de Bundesliga sous les couleurs bavaroises. Toutefois, pour gagner du temps jeu et continuer son apprentissage du haut niveau, il est envoyé en prêt au Bayer Leverkusen, un autre pensionnaire prestigieux du championnat allemand, en janvier 2009. Et Toni Kroos n’est pas du genre à laisser passer sa chance. Enfin titularisé, il laisse éclater son talent au grand jour lors de la saison 2009-2010. Il impressionne tellement qu’il obtient une convocation pour disputer le Mondial-2010 en Afrique du Sud, où l’Allemagne s’incline en demi-finale. De retour à Munich, il saisit sa chance et trouve enfin sa place au sein d’un effectif qui ne compte que des joueurs confirmés et des stars de la planète foot comme Ribéry, Robben et Schweinsteiger. Passeur et créateur hors pair, il régale ses coéquipiers de caviars en tout genre et marque quelques buts grâce à son exceptionnelle frappe de balle (13 buts en 130 matches). Avec le Bayern, il remporte, entre autres, trois titres de champion d’Allemagne, une Ligue des champions, un Mondial des clubs, une Coupe d’Allemagne. "Il a une main à la place du pied" Mais c’est le Mondial-2014 qui lui offre la consécration et la reconnaissance de son talent hors de son pays. Ses passes chirurgicales, son sens du placement, sa discipline tactique, son sang-froid à toutes épreuves et la précision de ses coups de pied arrêtés, se révèlent indispensables pour mener la sélection allemande sur le toit du monde. Il n’est plus un espoir du foot allemand, il en est désormais le patron. Étincelant et constant tout au long de la compétition, il inscrit deux buts en l'espace de deux minutes lors de la demi-finale mythique contre le Brésil (1-7) et délivre quatre passes décisives (notamment en quarts contre la France). "Cela fait déjà deux ans, depuis l'Euro-2012, qu'il donne l'impulsion en sélection, a expliqué son sélectionneur Joachim Löw. Il apporte beaucoup par sa technique, il se rend toujours disponible, il a une main à la place du pied, et il est en très bonne forme." Arrivé à un an du terme de son contrat avec le Bayern Munich, le joueur et le club ne parviennent pas s’entendre sur les conditions d’un nouveau bail. Conscient de son apport, il demandait à ses dirigeants, selon la presse allemande, un salaire équivalent à celui de ses coéquipiers les mieux payés. Le club refuse de céder, et les négociations traînent en longueur. "Il ne devrait pas monter la barre trop haut, personne n'est irremplaçable", avait notamment lancé à l’époque Franz Beckenbauer, le président d'honneur du club bavarois. Le message est reçu 5 sur 5 par le jeune meneur de jeu qui décide alors de tenter une nouvelle aventure à l’étranger. Alors que les noms de Manchester United et de Barcelone circulaient, c’est finalement le Real Madrid qui emporte la mise. Avec sa nouvelle pépite germanique, le milieu de terrain des Merengue, champions d’Europe en titre, qui compte déjà dans ses rangs Gareth Bale et Luka Modric notamment, aura fière allure la saison prochaine.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image