Leral.net | S'informer en temps réel



Top 10 des stars qui étaient égalements agents secrets, selon des sources HYPER fiables

le 24 Avril 2015 à 09:32 | Lu 916 fois

Top 10 des stars qui étaient égalements agents secrets, selon des sources HYPER fiables

Attention, les informations que vous lirez ici sont très sensibles. N'allez pas vous amuser à crier sur les toits que Mike Brant est un espion, les gens ne vous croiraient pas et les services secrets vous tomberaient dessus. Et pourtant, qu'il s'agissent de vérités connues de tous ou de rumeurs étonnantes, toutes les célébrités de ce top ont un jour espionné ou pris part à des activités d'agent secret pour le compte d'un gouvernement. De Voltaire à Mike Brant en passant par Coco Chanel, top 10 des stars qui l'ont joué à la James Bond.

  1. Coco Chanel
    Rien de très romantique dans ces soupçons (aujourd'hui en grande partie confirmés) qui entourent Coco Chanel. Il faut dire que de nombreux témoignages font d'elles au pire une antisémite notoire, au mieux une femme froide et calculatrice qui a vu dans l'Occupation Allemande une occasion de mener une vie pas trop dégueulasse, fricotant avec les hautes sphères du régime nazi installé à Paris. Ses missions d'agent (l'agent F-7124 sous le nom de code « Westminster ») consistèrent notamment à recruter de nouveaux membres et à tenter un accord de paix avec l'Angleterre (qui échouera rapidement). Si en plus tu fais mal le boulot Coco...
    2

    Crédits photo (creative commons) : wikimedia

  2. Mike Brant
    Qui saura, qui saura, qui sauraaaa que Moshé Brand aka Mike Brant était un espion à la solde du Mossad ? Certes, rien ne semble prouver son appartenance aux services secrets israéliens mais le mal-être profond du chanteur après son voyage en Israël, sa longue dépression et sa tentative de suicide juste avant sa chute "accidentelle" du 6ème étage ont abreuvé de nombreuses théories : était-il empêtré dans des affaires qui le dépassaient totalement ? A-t-il été "suicidé" parce qu'il en savait trop ? Personnellement on n'y croit pas des masses mais le doute est permis.
    1

    Source photo : recordsale

  3. Harry Houdini
    Bon là, on doit bien reconnaître qu'embaucher un maître de l'évasion, un "escapologue" professionnel n'est pas une mauvaise idée. Cette rumeur relativement récente a fait surface dans une biographie de l'illusionniste américain affirmant qu'il était un agent pour Scotland Yard et les services secrets américains. Ils mettaient apparemment à profit ses tournées mondiales incessantes pour informer les forces alliées sur certains anarchistes russes. Alors Houdini, tu reconnais ou tu nies ?
    3

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  4. Frank Sinatra
    Comme pour Houdini, Frank Sinatra aurait profité de ses tournées mondiales pour espionner pour le compte de la CIA. Comme toujours dans ces cas-là, rien n'est officiellement confirmé, d'autant qu'on prête également au crooner américain des liens étroits avec la Mafia. Alors qui croire ? Peut-être sa fille, Tina, qui affirme que son père n'était pas à proprement parler un espion mais qu'il avait à plusieurs reprises rendu des petits services à la CIA en facilitant le transport de personnes en direction ou hors des Etats-Unis, et ce dans le plus grand secret de ses jets privés. Il y a des espions plus classes que d'autres.
    4

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  5. Mata Hari
    A trop vouloir jouer au jeu dangereux de l'espionnage, la danseuse exotique de renommée mondiale Mata Hari y a laissé sa vie, fusillée par l'armée française en 1917 après avoir pourtant travaillé pour eux pendant quelques mois. On ne sait pas vraiment si elle livra véritablement des informations à l'Allemagne ou s'il s'agit d'un coup des services secrets allemands pour se débarrasser d'une espionne française qu'ils avaient démasquée. Toujours est-il que Mata Hari est fusillée au terme d'une enquête sommaire, son corps non réclamé par la famille est livré à la faculté de médecine de Paris et ses cendres finiront dispersées dans une fosse commune. La triste fin d'une agent-double.
    5

    Crédits photo (creative commons) : wikimedia

  6. Marlene Dietrich
    Sûrement la célébrité-espionne la plus connue (après Mata Hari), Marlene Dietrich a dû se démener pas mal pour prouver qu'elle ne soutenait pas le régime nazi de son pays d'origine, notamment en participant à des spectacles pour les forces alliées. Pour certains de ses biographes, son rôle était pourtant bien plus important que celui qu'on veut bien lui prêter. Elle aurait en effet tout mis en oeuvre pour participer à la déroute du Troisième Reich, notamment en espionnant pour l'Office of Strategic Services, une agence de renseignement américaine. Cela n'empêcha pas le FBI de nourrir longtemps des doutes quant à son honnêteté, l'accusant même d'être une espionne à la solde d'Hitler.
    6

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  7. Lucky Luciano
    Pendant la Seconde Guerre mondiale, les services américains étaient convaincus que les Nazis recevaient de nombreuses informations concernant les mouvements de vaisseaux dans l'Océan Atlantique. La mafia étant reine sur les docks, ils proposèrent à d'éminents membres du crime organisé de travailler avec eux, notamment pour fournir des informateurs bien placés. Ainsi est née l'opération "Underworld" à laquelle participa entre-autres le gangster Lucky Luciano. Et comme les mafieux peuvent pas encadrer les nazis, Luciano a aussi mis en route son réseau sicilien pour informer les forces américaines des mouvements de troupes ennemies en Italie et pour éliminer les snipers qui bloquaient l'avancée des troupes du général Patton. Bon, il faut tout de même préciser qu'à cette époque Luciano était en prison et que sa collaboration avec le gouvernement américain lui a permis un petit traitement de faveur, patriote certes, mais pas gratuitement.
    7

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  8. Voltaire
    Bon, à l'époque on ne disait pas espion, ni agent secret, mais "Honorable Correspondant" et c'est ce qu'était Voltaire au sein de l'agence d'espionnage de Louis XV appelée "Le Secret du Roi". Il passera notamment plusieurs mois à la cour de Frédéric II, roi de Prusse, espionnant pour le compte de la Couronne française. A son retour en France, il continuera occasionnellement à remplir quelques missions "délicates" pour le souverain. Tout cela lui vaudra une reconnaissance éternelle de Louis, plusieurs commandes richement rémunérées mais aussi une nomination en tant qu'historiographe officiel du roi. Grande classe.
    8

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  9. Roald Dahl
    Non, Charlie et la Chocolaterie n'est pas un dossier codé remis par l'espion Roald Dahl, mais si une chose est sûre, c'est que l'écrivain n'avait pas qu'un seul boulot. En parallèle il espionnait les Etats-Unis pour le compte de la Couronne Britannique. Eh oui, ça se fait d'espionner ses potes, les Américains sont d'ailleurs très forts pour ça. Pour couronner le tout, notre romancier utilisait une seule arme pour parvenir à ses fins : son corps. En effet, en couchant avec les femmes et maîtresses de pontes du pétrole, il recueillait des confidences sur l'oreiller et s'empressait de les envoyer aux Britanniques. Roald, l'espion qui m'aimait.
    9

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  10. Cary Grant
    Ce qui est bien avec Cary Grant c'est que l'acteur charmeur hollywoodien semble déjà tout droit sorti d'un film d'espionnage. D'ailleurs il paraît que le rôle de James Bond lui a été proposé mais qu'il l'a refusé. Tout comme Roald Dahl, Carry n'était pas aux Etats-Unis que pour profiter du soleil de Los Angeles. Tout en tournant ses films à Hollywood, Grant espionnait pour les Anglais, et ce dans un domaine bien particulier : surveiller les anciens sympathisants Nazis comme l'acteur Errol Flynn par exemple, faisant de lui, et sans conteste possible, l'espion le plus classe du monde.
    10

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

Et vous, vous pensez que PEF ou Nabilla sont des espions ? Le doute est permis.

Source photo : Paul Smith