Leral.net | S'informer en temps réel



Top 12 des grandes questions qui agitent le monde de la raclette

le 16 Février 2015 à 07:30 | Lu 480 fois

Top 12 des grandes questions qui agitent le monde de la raclette
La raclette, c'est la vie. C'est peut-être même mieux que ça, de loin la meilleure invention suisse, largement devant Stephen Eicher. Mais la raclette, c'est aussi un lot d'interrogations, de débats soulevés. Alors, tentons de répondre de manière ludique et amusante (on dirait un cd-rom pour apprendre les maths), aux questions qu'on s'est tous posées.
DIGITAL CAMERA Crédits photo (creative commons) : Klaus-Dieter Keller
  1. Quel est le bon nombre de personnes pour une raclette ?
    Une : JAMAIS ! La raclette se partage. Il n'y a rien de plus triste qu'une raclette en solo devant "le poste"
    Deux : Non, à ce compte-là préférez une fondue.
    Quatre : C'est un minimum. Le nombre parfait d'après nos études est 7. Avec deux appareils. 7 c'est parfait. Il y aura assez de restes pour vous en mettre pendant quelques jours (nous aborderons ce point plus tard).
  2. Doit-on peler les pommes de terre au préalable, après cuisson ou pas du tout ? "y'a que les pieds tendres qui bouffent pas la peau"
    Vaste débat qui fait jaser dans les chaumières. On serait d'avis de dire qu'il ne vaut mieux pas trop s'emmerder et bouffer la peau, parce que comme dit tonton "c'est pas ça qui va nous boucher le trou du ... comment ça Josiane je crie, ben je crie si je veux merde !". Parce que c'est vrai que peler une patate brûlante pour mettre toutes les merdes à côté de son assiette c'est gonflant et ça en fout partout.
  3. Comment appelle-t-on le petit truc noir dans lequel on met le fromage ?
    D'après nos recherches, le mot scientifique serait coupelle, bien que nos études de terrain prouvent qu'en vrai les gens disent plus le "truc", voire le "machin". Et puis coupelle c'est vraiment moche. Donc si quelqu'un a une meilleure idée on est preneurs.
  4. Combien de jours de suite peut-on s'enfiler les restes sans être un énorme porcassou ?
    La réponse a été déterminée scientifiquement les amis : c'est 3. C'est pas compliqué personne n'est allé au-delà. Le corps, même épuisé par des journées entières de ski, n'a pas encore la capacité d'aller au delà de cette limite. Une pause de 1 jour est donc, non pas conseillée, mais impérative. En conclusion, aller au delà c'est effectivement, et on pèse nos mots, être un gros porcassou.
  5. Laisser la croûte du fromage qu'on fait fondre est-il passible de la peine de mort ?
    Ben, si c'est pour sa consommation personnelle c'est pas grave. Mais si je demande à un camarade de me mettre un bout à chauffer parce que j'ai les mains occupées, et qu'il me met un bout du fond qui a pas moins de trois cotés de croûte sans même me demander mon avis, c'est très, mais alors très mal vu. Une action comme ça c'est carton jaune direct.
  6. Appareil à la suisse ou appareil familial ?
    Encore une fois, vaste débat les amis. Orfèvrerie ou convivialité. Tradition ou praticité ? On ne sait pas vraiment, mais ce dont on est sûrs, c'est qu'ils ont tous les deux leurs avantages. Dans un restaurant suisse un peu huppé, l’appareil à raclette de mémé peut faire tache, et d'un autre côté, chez mémé avec 10 morfales autour de la table, il vaut sûrement mieux un bel appareil familial. Et au pire du pire du pire, mettre un bout de patate dans le micro-ondes avec un bout de fromage dessus ça marche aussi.  
     
    vs-machine Crédits photo (creative commons) : Montage Topito
  7. Une bonne raclette est-elle une raclette bourré ?
    Bourré on ne sait pas, mais pompette c'est mieux. De toute façon vu le nombre de calories que vous allez vous enfiler, il va vous falloir énormément de picrate pour vous tomber. Une raclette entre amis, c'est l'occasion de parler fort, de faire des blagues un peu grasses (le saucisson à l'ail avant qu'il ne soit découpé peut être un très bon allié si vous êtes en panne d'inspiration), donc oui, boire rend immédiatement l'expérience encore plus agréable. Et au fait ? La raclette c'est au vin blanc et puis c'est tout. Là-dessus, on ne discute pas.
  8. Est-ce que c'est mieux de la faire chez soi et de garder les restes, ou chez les autres pour leur laisser l'odeur et le bordel ?
    Franchement ? Vous voulez qu'on parle vrai ? Le vrai amateur de raclette, il l'adore cette odeur, elle représente la normalité. C'est le propre et le savon qui lui donnent de l'urticaire. Alors, faites-la chez-vous, investissez dans un ou deux appareils et passez vos commandes. "Jean-jean tu viens toujours samedi ? Ok je te mets dans la team viande des grisons, rappelle à Sylvie qu'elle est de la team pinard, vous êtes attendu à 19h30 tapantes. Rompez !"
  9. Est-ce que c'est anormal d'avoir envie d'une raclette en juillet ?
    Non, "ce n'est pas sale" vous savez. Les fantasmes sont sains, tant qu'ils restent des fantasmes. Rêver c'est bien, mais véritablement donner jour à vos pulsions animales est sûrement une erreur qui pourrait vous conduire à l'isolement et à l'insolation. Alors, faites comme tout le monde, et attendez l'hiver.  
     
    grosse-raclette Crédits photo (creative commons) : Tony Alter
  10. Comment ça se fait qu'il reste toujours que de la rosette à la fin ?
    - Parce que c'est pas cher.
    - Parce que les gens pensent qu'il y en a peut-être qui aiment bien.
    - Parce que tout le monde se rue sur le jambon blanc.
    - Parce qu'il faut bien qu'il reste un truc pour qu'on rachète du fromage, "pour finir les restes" et entamer le cycle dit de la "raclette infinie".
  11. Est-ce qu'on n'aurait pas plutôt dû faire une fondue ?
    Ben y'aura toujours le temps demain. Pour après-demain on fait quelque chose de plus léger, type tartiflette. Et puis, si jamais vous êtes en vie, pourquoi ne pas terminer avec un Aligot, c'est fin ça se mange sans faim.  
     
    fondue Crédits photo (creative commons) : K'm
  12. Peut-on s'en prendre physiquement à un convive qui pique notre fromage
    Tirez à vue ! On regardera de l'autre côté. On a beau être pompette, entre amis, blablabla, ce genre d'attitude doit être puni sévèrement.
  13. (bonus) Est-ce que dire "Hé on pourrait pas mettre un peu de salade à côté ça ferait pas de mal un peu de verdure" fait de vous un peigne-cul ?