Leral.net | S'informer en temps réel



Top 12 des maladies qui, en vrai, n’existent pas (on a vérifié)

le 23 Février 2015 à 15:02 | Lu 1002 fois

Top 12 des maladies qui, en vrai, n’existent pas (on a vérifié)

À cause du numerus clausus en vigueur en France, on ne peut pas tous être titulaire d'un doctorat de médecine. Du coup, quand il s'agit de mettre des mots sur nos petits soucis du quotidien, on est parfois désarmé, et on fait appel à des raccourcis imagés certes efficaces, mais peu rigoureux scientifiquement. Si un professionnel de santé vous diagnostique l'une de ces pathologies, c'est vraisemblablement qu'il n'est pas vraiment du métier, et qu'il n'est pas remboursé par la Sécurité Sociale :

  1. La crève
    A priori, une "crève", c'est un rhume, voire une angine ou une grippe. Si vraiment votre "crève" vous cloue au lit, au parlera de "Crève carabinée".
    Traitement : arrêt maladie + grog
  2. Le tour de reins
    Quand on se bousille le dos en essayant de soulever une commode pour récupérer un apéricube ou une lettre de scrabble qui a roulé dessous, en réalité, les reins ne font pas un tour entier. Sinon, comme on dit en médecine, ça craint. C'est en général un souci de vertèbre voire une hernie discale.
    Traitement : arrêt de travail + glandouille sur le canapé
  3. La gueule de bois
    En général accompagnée d'autres syndromes : la "casquette en plomb" et le "mal aux cheveux". Mais rassurez-vous, on ne se fait pas opérer d'une gueule de bois, on ne passe pas une semaine à l'hosto pour un "déplombage de casquette" et il n'existe pas de Dafalgan Codéiné pour cheveux.
    Traitement : des trucs [avec du Pulco]url:http://www.topito.com/top-10-des-remedes-et-traitements-pour-soigner-la-gueule-de-bois
  4. Le rhume de cerveau
    Le nez qui goutte, les sinus en feu, peut-être un début de conjonctivite, ça pourrait être n'importe quoi, mais on a choisi de surnommer ce syndrome (le "coryza") avec un nom d'une précision scientifique rarement atteinte. Parce qu'on le sait, votre cerveau ne va pas éternuer ou secréter de la morve par litres entiers. Si c'est le cas, vous avez sûrement un truc plus grave.
    Traitement : grog. Ou juste rhum arrangé.
  5. La Turista
    Non, la diarrhée que l'on chope en voyage n'est pas , en soi, une maladie. D'ailleurs, est-ce qu'un médecin vous a déjà dit "allez-y... toussez... Mmmmh... j'ai bien peur que ce soit une turista... Mais rassurez-vous, ça se soigne bien maintenant. Vous avez une Mutuelle?"
    Traitement : amenez des mots croisés ou des sudoku avec vous.
  6. La rage de dents
    On s'est renseigné, on a demandé à pas mal de spécialistes, et il semble y avoir un consensus dans la communauté scientifique : quand vous avez mal aux dents, ce n'est pas parce qu'elles sont "enragées", ou en colère. En général, c'est une histoire de carie, de pulpite ou d'infection. Un truc merdique en tout cas (les spécialistes sont formels).
    Traitement : attendre d'avoir assez mal au point de se foutre par la fenêtre, et se rendre à l'évidence : il faut aller chez le dentiste.
  7. Être "Barbouillé"
    Peu d'appétit, des petits yeux, un manque d'énergie... Pas de doute, vous êtes atteint de "barbouillage", et ça craint. Mais si vous appelez votre patron pour lui dire "ne comptez pas sur moi aujourd'hui, je suis barbouillé", il est peu probable qu'il soit compatissant "oh... je suis désolé, je ne savais pas... vous avez des antécédents dans votre famille, un parent qui a déjà été barbouillé?... Bon courage en tout cas, on pense à vous."
    Traitement : les programmes de l'après midi à la télé (ou un DVD de Motus)
  8. Le Gel de Cerveau
    On voudrait connaitre le nombre de gens qui vont chaque année aux urgences après avoir mangé une glace un peu vite et qui sentent soudainement un vilain mal de crâne. On imagine qu'il y en a suffisamment pour emmerder les urgentistes qui ont autre chose à foutre que d'expliquer que le cerveau ne peut pas geler après avoir mangé un Mister Freeze.
    Traitement : mettez la tête en arrière quelques secondes, comme quand vous saignez du nez, et on est bon.