leral.net | S'informer en temps réel

Tottenham : Friedel évoque la concurrence avec Lloris et la gestion AVB

Pour Sports Illustrated, le gardien de but de Tottenham Brad Friedel a évoqué la cohabitation avec Hugo Lloris et la gestion de ce poste par André Villas-Boas.


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Octobre 2012 à 10:19 | | 0 commentaire(s)|

Tottenham : Friedel évoque la concurrence avec Lloris et la gestion AVB
Malgré ses 41 ans, une prestation en demi-teinte ce samedi contre Chelsea (4 buts encaissés pour une défaite 4-2) et la concurrence de Hugo Lloris (25 ans) arrivé cet été, Brad Friedel conserve la confiance de son manager à Tottenham, André Villas-Boas. Dans les colonnes du magazine américain Sports Illustrated, le gardien de but a évoqué le contexte particulier qui règne à son poste chez les Spurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est philosophe.

« Je pense que les médias ici voulaient qu’il y ait bagarre entre Hugo et moi et le manager, mais il n’y a rien eu. Le fait est que Tottenham cherche depuis un an et demi un n° 1 sur le long terme. Je ne pense pas qu’ils avaient imaginé que je serais autant en forme à mon âge et j’avoue que j’en suis moi-même surpris », a-t-il affirmé en toute décontraction avant de détailler le discours qu’a tenu AVB aux deux hommes.

« Alors maintenant, il y a de la concurrence. Elle est saine, mais il y a concurrence. C’est amical. André choisira à chaque match l’équipe qu’il sentira capable de l’emporter et c’est comme cela que ça se passera d’ici la fin de la saison. Je ne pense pas que l’un d’entre nous sera sûr d’être titulaire sur la durée cette année, si vous voulez », a-t-il révélé. Une situation qui risque d’être compliquée à gérer pour le technicien lusitanien, à en croire Arsène Wenger, interrogé dimanche par Téléfoot.

« Ne pas définir de hiérarchie, c’est l’assurance d’avoir deux gardiens moyens », a avancé le coach d’Arsenal. De quoi s’inquiéter encore un peu plus pour le portier de l’équipe de France ? La question mérite d’être posée. Pour autant, si l’ancien Lyonnais devait connaître un tel calvaire, cela n’irait sans doute pas au-delà de l’été 2013, date d’expiration du contrat de l’Américain, qui songe déjà à sa reconversion. « J’étudie toutes les possibilités pour la saison prochaine », a conclu celui qui s’est essayé à la fonction de consultant TV et qui passe actuellement ses diplômes d’entraîneur. Patience sera donc mère de toutes les vertus pour Hugo Lloris. Tiendra-t-il ?






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image