leral.net | S'informer en temps réel

Touba : Des tests ADN réclamés pour confondre un gynécologue "violeur"


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Mai 2016 à 12:05 | | 1 commentaire(s)|

Accusé par une de ses patientes de viol, l’agent de santé, Amdy Diop, encourt dix années de prison s’il est reconnu coupable des charges pour lesquelles il a encore comparu devant le tribunal de grande instance de Diourbel, informent nos confrères de Dakarsagg. Établi à Touba où il exerce dans une clinique privée, Amdy Diop est accusé par sa patiente Maguette Dieng de lui avoir administré un produit qui l’a rendue inconsciente pour ensuite abuser sexuellement d’elle.

D’après la plaignante, c’est après sa dernière consultation qu’elle a commencé à avoir des malaises et autres problèmes de santé. Ce n’est qu’une fois chez un autre médecin gynécologue qu’elle a appris son état de grossesse alors qu’elle n’a jamais eu de relation sexuelle de sa vie. Dès lors, tous les soupçons ont été orientés vers Amdy Diop qui sera poursuivi en justice par la famille de la jeune femme.

Des accusations que l’accusé a balayé d’un revers de main aussi bien à l'enquête préliminaire que devant le tribunal. Convaincue de la culpabilité de son « bourreau », Maguette Dieng a sollicité du tribunal une expertise pour déterminer l’état de son hymen. Les résultats de l’examen attestent que l’hymen de la partie civile était toujours intact. Toujours aussi déterminée à prouver que Amdy Diop est son violeur, Maguette Dieng sollicite une nouvelle fois le tribunal pour des tests ADN pour prouver qu'Amdy Diop est le père de l’enfant. L’affaire est renvoyée au jeudi 02 juin prochain.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image