leral.net | S'informer en temps réel

Touba : Grand Rassemblement de « Maou Rahmati » pour répondre à Amary Guèye de « Bsl Global Water Solutions »

Sous l’égide de Serigne Cheikh Aliou, personne morale de « Maou Rahmati », le Comité d’initiative pour l’eau de Touba (CIET) s’est réuni, samedi dernier, à Darou Khoudoss » pour répondre aux accusations de M. Amary Gueye et la société « Bsl Global Water Solutions ».


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Août 2015 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|

Serigne Cheikh Aliou a présidé cette rencontre, accompagné d’une importante délégation dont Serigne Moustapha Mbacké Moussa Bassirou, Serigne Modou Lo Ngabou, Serigne Bass Abdou Khoudoss, Serigne Cheikh Abdou Lahat Mbacké Gaïndé Fatma, les membres du comité et de talibés.

Dans son discours, Serigne Cheikh Aliou a rappelé l’origine de « Maou Rahmati » créé en 2006, sous le ‘’Ndigël’’ de Serigne Saliou Mbacké Khadim Rassoul, en vue de résoudre la problématique de l’alimentation en eau de la cité et de ses environs. Ainsi que l’importance du CIET pour la communauté mouride et particulièrement pour la population de Touba.

Concernant l’accusation qui ragrée sur sa tête, le patron de « Maou Rahmati » déclare que son seul objectif est d’être un « éternel serviteur » de son vénéré grand père, Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul. Pour revenir la plainte contre lui déposée par Amary Guèye qui l'accuse de vol d’équipements, d’escroquerie, d’abus de confiance et de détournement portant sur des équipements hydrauliques d’une valeur de plus de 640 millions F CFA, le président du CIET explique et fait des révélations. « Il s’agit de deux unités de purification d’eau par système osmose inverse d’une capacité de 2 400 mètres-cubes/jour. Le marché signé en décembre 2011 et achevé en janvier 2013 portait sur la somme de plus de 650 millions. Au fil du temps, Amary Gueye devra courir aux trousses de l’Etat du Sénégal qu’il accusera, à travers plusieurs lettres référencées et adressées aux ministres Pape Diouf, Oumar Gueye et au Président Macky Sall de ne pas s’être acquitté du paiement d’un reliquat de 10% estimé à 65 millions de Frans CFA », dit-il.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image