leral.net | S'informer en temps réel

Touba: L'épouse de l'émigré, le charlatan, la partie de jambes en l'air et la vidéo

Le charlatan K Touré, habitant au quartier Touba Ndamatou, a été déféré au Parquet de Diourbel dans une affaire d’extorsion de fonds, chantage, faux et usage de faux, à l’encontre de la dame D Nd, épouse d’un émigré sénégalais. Une vidéo érotique réalisée par le faux marabout est au cœur de cette affaire retentissante. Explications


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Novembre 2015 à 17:50 | | 7 commentaire(s)|

Touba: L'épouse de l'émigré, le charlatan, la partie de jambes en l'air et la vidéo
Selonlon « l’Observateur », l’histoire repose sur trois épisodes. La dame D Nd contacte le charlatan K Touré aux fins de mieux ferrer son époux, avec qui, elle n’entretenait pas le parfait amour. Selon le média, le charlatan a assuré à la dame être en mesure de donner une suite favorable à sa requête. Joignant l’acte à la parole K Touré remet à D Nd des talismans et autres eaux bénites à même de stabiliser son ménage.

« L’Observateur » assure qu’en fin psychologue, le charlatan K Touré, sachant qu’il a à faire avec une naïve, décide d’ « abuser » d’elle. Il révéle à D Nd qu’il détient le pouvoir mystique de faire d’elle une multimillionnaire à la condition qu’il recueille du sperme réclamé par les djinns pour exhausser ses prières. Mettant en avant son statut de femme mariée, D Nd accepte la proposition de K Touré mais si et seulement si tout se passe dans un rapport sans pénétration. K Touré se contente d’une fellation. Mais, filme discrètement la scène avec son téléphone portable qu’il a positionné dans un coin stratégique de sa chambre.

Quelques jours après, D ND se rend chez K Touré. Seulement, à sa grande surprise, le marabout le soumet à un autre rituel aussi obscène que le précédent. Et pour cause, K Touré demande à sa « patiente » de se dévêtir complètement. Toute nue, il enduit tout son corps, ses parties intimes comprises, d’eau bénite.

Toujours selon « l’Observateur », trois jours après, le charlatan se rend chez sa victime et lui fait visualiser les scènes érotiques. Avec ses « armes », il fait chanter la dame en lui réclamant 3 millions de FCfa. A défaut, il allait publier les vidéos olé olé sur la toile. Prise de panique D Nd se confie à une amie qui lui conseille d’aviser la police. Un conseil qu’elle suivra en saisissant le 31 octobre dernier le Commissaire Becaye Diarra d’une plainte portant extorsions de fonds et menaces de publications d’un document portant atteinte à son honorabilité. Mieux, elle livre aux enquêteurs les numéros de téléphone de son « bourreau » qui est interpellé et écroué par ailleurs pour faux usage de pièces afférentes à la conduite d’un véhicule, car détenteur d’une fausse carte grise.

K Touré passe aux aveux et balance le faussaire qui lui a confectionné la fausse carte grise. Il s’agit du sieur M Diop lequel tenait un parking de vente de véhicules à Touba Keur Niang. M Diop reconnait les faits à lui reprochés et rejoint K Touré dans la cellule. Tous les deux ont été déférés hier au Parquet de Diourbel .






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image