leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Touba: Ousmane Diouf encourt dix ans pour avoir engrossé sa voisine de 17 ans

Le procureur de la République, Baye Thiam, a requis dix ans de prison contre Ousmane Diouf. Marié et père de six enfants, le quinquagénaire a reconnu à la barre être l'auteur de la grossesse de A.d, une mineure dont il dit être tombé amoureux depuis trois ans.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Juin 2017 à 18:14 | | 0 commentaire(s)|

Touba: Ousmane Diouf encourt dix ans pour avoir engrossé sa voisine de 17 ans
Touba: Ousmane Diouf encourt dix ans pour avoir engrossé sa voisine de 17 ans
La cinquantaine, marié et père de six enfants, Ousmane Diouf a comparu hier, devant le Tribunal correctionnel de Diourbel pour répondre des délits de viols répétés, actes de pédophilie et détournement de mineure. Les faits ont eu lieu à Touba. Depuis avril 2015, Ousmane Diouf a jeté son dévolu sur la petite A.D.

Devant le tribunal, Ousmane Diouf a déclaré sans sourciller, son béguin pour la gamine, avant de reconnaître la paternité du bébé que celle-ci porte. "J'aime sincèrement cette fille. On se fréquente depuis 2015 parce qu'on s'aime tous les deux. Je ne suis jamais allé chez elle et elle m'appelle chéri", a expliqué Ousmane Diouf, qui, poursuivant ses aveux, indique : "A.D fréquentait l'école primaire quand nous avons commencé à sortir ensemble. Mais comme je ne voulais pas la blesser, j'introduisais mon doigt en elle. Quand elle a été capable d'avoir des rapports sexuels, nous avons fait l'amour plusieurs fois. Et je suis le père de l'enfant qu'elle porte".

Une version réfutée par la jeune fille en pleurs. A la barre, A.D a indiqué qu'Ousmane Diouf abuse d'elle depuis longtemps. Mais elle n'a jamais pu s'en ouvrir à ses parents. Daouda Diouf, père de la victime, explique que c'est lorsqu'elle a été conduite à l’hôpital pour un problème d'angine, qu'on lui a annoncé que sa fille est en enceinte de cinq mois.

Daouda Diouf a réclamé 500 000 FCfa de dommages et intérêts. "Toutes les charges sont suffisamment établies. Ce pervers a abusé de cette pauvre enfant depuis ses quinze ans", a martelé le procureur de Diourbel qui a requis dix ans de prison ferme.

Me Serigne Diongue, avocat de la défense, a souligné "la bonne foi de l'accusé ", et s'est accordé avec le représentant du ministère public, hormis pour le délit de viol. Il a sollicité du tribunal une application bienveillante de la loi en faveur du prévenu. L'affaire a été mise en délibéré au jeudi 06 juillet prochain.

L'As










Hebergeur d'image