leral.net | S'informer en temps réel

Touba - Une vingtaine de voitures saisies, deux personnes déférées : Coup d'arrêt pour "Allo Dakar"

Le commissariat spécial de Touba a saisi une vingtaine de voitures communément appelées "Allo Dakar". Ces véhicules faisaient la navette entre la capitale dakaroise et la ville sainte de Touba. On reproche aux propriétaires, selon une source de EnQuête, de faire une concurrence déloyale et de circuler avec une fausse licence.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Septembre 2016 à 13:57 | | 5 commentaire(s)|

C’est du plomb dans l’aile d’un business qui marchait fort bien. En effet, le journal indique que la police spéciale de Touba vient d’immobiliser 20 véhicules communément appelés "Allo Dakar" qui assuraient le transport entre Dakar et Touba moyennant des tarifs variant entre 5000 et 7500 FCFA (suivant que le chauffeur prend son client à son domicile ou non pour l’amener à destination).

D’après le journal, l’opération a eu lieu mardi dernier. Les limiers du commissariat spécial de la ville sainte ont saisi "des véhicules de type 406, 205 et 4×4". Et selon des sources du canard, les propriétaires de ces moyens de transport en commun n’ont pas de permis pour exercer ce métier. Ils sont poursuivis pour non-autorisation administrative de transport en public de voyage.

Et les hommes du commissaire Bécaye Diarra de renseigner qu'il y avait là un cas flagrant de concurrence déloyale. La preuve, les véhicules de transport stationnés à la gare routière de Touba pouvaient rester deux jours sans rallier la capitale faute de clients. C’est ainsi que les policiers se sont rendus près de la grande mosquée ou ils prenaient le départ pour Dakar. Après avoir saisi les véhicules, tous les chauffeurs ont été convoqués à la police pour une séance d’explication. Mais, seules 5 personnes se sont présentées au commissariat. A la fin de leurs auditions, deux d’entre elles ont été déférées au parquet pour les délits d’exploitation de véhicule automobile de transport en commun public de voyage sans avoir autorisation administrative.

En tout cas, avec ce coup d’arrêt pour "Allo Dakar", les affaires reprennent de plus belle à la gare routière de Touba.






Hebergeur d'image