leral.net | S'informer en temps réel

Tounkara à Abdoul Mbaye : "soyez fidèle à l’éthique de votre père"


Rédigé par leral.net le Dimanche 1 Février 2015 à 23:22 | | 10 commentaire(s)|

Tounkara à Abdoul Mbaye  : "soyez fidèle à l’éthique de votre père"
Monsieur l’Ancien Premier ministre,

Votre réponse servie dans la presse en réponse à l’attribution qui vous a été faite d’une parcelle sur la Corniche Ouest est des plus préoccupantes. Pour rappel, un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur la gestion foncière à Dakar de 2008 à 2013 dénonce une prédation monumentale sur le titre foncier 5725/DG qui a fait l’objet d’attributions illégitimes de 1.000 à 3.000 m2 à 26 personnalités politiques et religieuses. Vous en faites partie avec 2.194 m2, équivalents à 650 millions CFA environ.

Vous vous justifiez en avançant que vous vous étiez reconverti dans l’immobilier après une lucrative carrière de banquier, sans donner la moindre précision sur votre société immobilière ni sur ses réalisations. Qu’a fait cette société ou l’aviez-vous créée juste pour obtenir ce bail sur la surface la plus chère du Sénégal ?

Vous vous défendez en soutenant que vous n’aviez obtenu votre bail qu’en 2013 après votre sortie du gouvernement alors que vous en aviez fait la demande en 2009 ; vous aviez arrêté la procédure pendant que vous étiez Premier ministre en 2012. La période où vous avez été Premier ministre s’appelle « période suspecte » en droit, pendant laquelle vous aviez pu, en tant que chef du gouvernement, nommer des gens et établir toutes sortes de très hautes connections. Qui est fou ? Etre et avoir été Premier ministre ouvre toutes les portes.

Votre dernier argument est ahurissant, frauduleux à la limite. Pour vous, vous avez droit à ce bail « comme la majorité des Sénégalais, à côté de citoyens normaux ». Vous êtes 26 à jouir d’un tel privilège, 0,00002% de tous les Sénégalais ou 1 sur 500.000 ! Les bénéficiaires sont un Premier ministre, des ministres et leurs épouses, des magistrats, un khalife général et le fils d’un autre khalife général. Aucun paysan, artisan, pêcheur, éleveur, travailleur anonyme, associations de jeunes ou de femmes, bref, la majorité des Sénégalais, les citoyens normaux.

Si vous ne restituez pas ce terrain, nous ne pouvons vous regarder que comme un prédateur et spoliateur du peuple sénégalais. Déjà, nous avions découvert que vous étiez le banquier d’Hissène Habré, accusé de crimes contre l’Humanité. Vous vous étiez aussi défendu avec surprise en avançant que les lois sur le blanchiment d’argent n’existaient pas en ces temps. De plus, comme Premier ministre du Sénégal, vous n’avez à votre actif aucune réforme ou réalisation. Comme nombre de nos dirigeants depuis 50 ans, beaucoup de discours mais peu d’actes (votre DPG avait duré 11 heures).

Notre Domaine public maritime a trop souffert de ces pratiques prédatrices. Son économie et son écologie sont étouffées par des dirigeants éloignés de l’intérêt général, ne se préoccupant que de leur enrichissement personnel.

Votre meilleure défense serait de restituer ce lopin de terre, qui risque d’être une tâche noire indélébile pour vous, et d’inviter vos 25 autres acolytes à faire de même. Vous êtes assez riche et vous pouvez vous en passer. Cela serait plus proche de l’éthique que votre défunt père nous enseignait. Soyez fidèle à la flamme de son esprit. Il le mérite. Et c’est la meilleure prière que vous pouvez lui adresser. Et le meilleur service à notre Domaine public maritime.

Veuillez agréer, Monsieur l’Ancien Premier ministre, l’expression de nos sentiments patriotiques.
Mamadou Sy Tounkara, Présentateur de « Senegaal ca kanam »






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image