leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Tourisme: Thierno Lô corrige Mame Mbaye Niang


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Octobre 2017 à 14:40 | | 0 commentaire(s)|

Tourisme: Thierno Lô corrige Mame Mbaye Niang
Tourisme: Thierno Lô corrige Mame Mbaye Niang
Même s'ils sont de la même coalition, Thierno Lô est particulièrement remonté contre le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang. Dans un post, l'ancien ministre du Tourisme et de l'Artisanat sous le magistère de Wade écrit à la suite de la sortie de Mame Mbaye Niang à France 24: "je n'ai pas de position partisane par rapport à cette question d'autant que je reproche au ministre de parler de Senghor, de Diouf et de sauter Wade dans le développement du tourisme.

Ce que je ne peux tolérer et je lui demande d'éradiquer cette tare de l'Afrique qui est le manque de continuité de l'Etat". Thierno Lô , connu et reconnu pour n'avoir pas sa langue dans la poche, d’étaler les grandes réalisations faites à l’époque sous Wade. "La Tva était passée de 18 à 10% et on allait l'étendre aux autres secteurs. Au niveau sous régional, on travaillait déjà sur un fonds pour le développement du tourisme sous régional avec les destinations multiples. Nous avions pu organiser deux salons internationaux du tourisme dont la première édition comparée au Top Resa de Paris nous avait valu la médaille d'or de Fédération internationale du tourisme.

L’ancien ministre du Tourisme de poursuivre : « On allait signer les décrets qui devaient donner une valeur juridique au foncier de Saly pour permettre l’investissement et relever les standings des hôtels. Mais on a été bloqué par l’actuel ministre des Finances qui était le Directeur des impôts qui, avec ses services, cherchaient à vendre les terrains au mètre carré». Thierno Lô qui regrette apparemment que cet excellent travail n’ait pas connu de suivi de lâcher : « il fallait organiser la 3e édition au lieu de laisser l’Agence de promotion aller verser nos devises aux salons de Paris, Berlin, Madrid, Burkina et Banjul ».

Selon lui, les salons organisés au Sénégal nous avaient permis de sélectionner 15 tours operators américains, d’accueillir le congrès ATA à Dakar et de faire venir les Russes qui voyagent en famille et qui dépensent beaucoup.

Les Echos










Hebergeur d'image