leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Tourisme et Sécurité : Le Sénégal, une destination touristique sûre (Par Pape TOURE)


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Juillet 2017 à 14:45 | | 0 commentaire(s)|

L’une des conditions majeures qui rend possible la genèse et l’essor du tourisme dans une zone donnée, est la sécurité. Elle intervient dans toutes les phases de la consommation du produit touristique de façon efficace et indirecte. Elle n’est pas négligeable car elle est fondamentale dans la cohésion sociale. Sans la sécurité, aucune offre touristique n’est consommable et aucune destination touristique n'est fréquentable. Elle est en amont et en aval du séjour du touriste.

La charge de la sécurité est garantie par un ensemble de corps qui jouit d'un pouvoir régalien de l’Etat appelé Forces de Sécurité et de Défense. Il s'agit des corps militaires, paramilitaires, policiers et douaniers. Ils concourent tous, à assurer la sécurité des personnes et la stabilité du Sénégal pour en faire une destination touristique sûre.

Les forces de sécurité constituent le premier front office pour le touriste dès son arrivée, à l’aéroport. A travers elles, le touriste donne ses premières impressions sur le peuple d'accueil. Il remplit ses formalités policières et douanières avant d’être en contact avec la population.



L’accueil, le contrôle, la disponibilité, l’orientation et l’information réservés au vacancier par ces entités souveraines de l’Etat, marquent un point essentiel dans son séjour.

Cette phase est importante car le touriste ayant effectué plusieurs heures de vol, a envie de rejoindre son hôtel pour aller se reposer, en attendant d’entamer son programme. C’est pourquoi, les longues files d’attente à l’aéroport doivent être évitées et les tapis roulants modernisés et classés par provenance, pour éviter les pertes de bagages et de temps.

Heureusement, ces aspects sont pris en compte par l’Aéroport International Blaise Diagne pour répondre aux normes standards de sécurité à l’instar des grands aéroports internationaux de l’Occident et de l’Orient.

Aujourd’hui, le dispositif des unités spéciales mis sur place pour lutter contre le phénomène du terrorisme doit être plus élargi et présent sur tous les lieux touristiques et de loisirs. Il sécurise l’hôte à passer ses vacances dans la tranquillité et dans le dépaysement total au Sénégal.

En dehors des grandes chaînes hôtelières, ce corps d’élite doit étendre aussi ses tentacules dans les structures de la parahôtellerie (campements, auberges, casinos etc.), pour mieux consolider la sécurité et la stabilité devenues une réalité au Sénégal.

Grace aux compétences et au professionnalisme des forces de sécurité, le Sénégal est devenu l’un des Etats les plus sécurisés au monde malgré les insuffisances de leurs moyens humains, budgétaires, financiers et matériels. Mais, ce climat paisible favorise la relance du tourisme durable.


Dans ce sillage, les structures d’hébergement (hôtellerie, parahôtellerie voire villas, résidences ou appartements meublés) ont un rôle à jouer dans cette  pérennisation de la sécurité. Ces établissements privés à caractère commercial, doivent remplir obligatoirement et déposer quotidiennement, les fiches de police des clients ayant séjourné chez eux.

L’exploitation de ces renseignements sur ces derniers, facilite aux forces de sécurité  leur travail et leur anticipation sur d’éventuelles menaces d’insécurité.

C’est ainsi que la mission de la Direction de la Réglementation et de la Législation touristiques et les Inspections Régionales du tourisme doit être plus  rigoureuse pour lutter contre la clandestinité dans tous les activités afférentes au tourisme.

En outre, le contrôle des brigades routières sur  toutes les routes nationales et dans les villes, fortifie la sécurité touristique. Elles veillent sur la régularité administrative et technique des véhicules et conducteurs qui transportent les visiteurs.

Mais cette vérification doit être flexible s’il ne s’agit pas d’un délit ou crime puni par le code pénal pour éviter des retards de vols, de chaloupes, de bacs ou de visites des sites, car tous les déplacements des touristes sont planifiés et calés dans le temps.

De ce fait, les forces de sécurité doivent amoindrir les risques d’immobilisation des véhicules touristiques. Cette souplesse contribue fortement à la satisfaction générale des touristes vis-à-vis de leur séjour au Pays de la Téranga.

L’autre aspect de la sécurité où interviennent les forces de sécurité, est la protection de l’environnement sans lequel le tourisme disparaîtrait. La nature étant la première matière première du tourisme, constitue un fort motif de déplacement du touriste.

Les gardes forestiers ou les agents des Eaux et Forêts surveillent et veillent sur la sauvegarde de la flore et la sécurité de la faune sans lesquelles le tourisme durable ne peut prospérer dans un site Eco- touristique. En plus, ils réglementent le tourisme cynégétique et le tourisme halieutique en luttant contre les braconniers,  les trafiquants de bois et la pêche sportive illicite avec la Direction générale de la surveillance de la pêche.  

Un autre corps intervenant dans la sécurité du tourisme, est le service hygiène. Bien qu’il effectue un excellent travail dans la consommation des produits touristiques, son personnel doit être encore plus attentif sur la salubrité des entreprises et hôtelières qui offrent des services touristiques et de loisirs.

Cette attention prêtée sur le milieu, le matériel, la matière, la méthode et la main-d’œuvre améliore la qualité de service fournie au client. Le respect de la propreté et de l’hygiène motive le touriste à aimer et à revenir au Pays de la Téranga. Ce contrôle qualitatif préventif ou correctif aide les entreprises touristiques sénégalaises à remplir les  normes de qualification au système ISO.

Par ailleurs, la mission de la police touristique est salutaire car dédiée spécialement, au tourisme. Elle a beaucoup contribué à l’assainissement du secteur contre certaines occupations anarchiques et certaines pratiques illicites des métiers du tourisme.

Cependant, il lui reste beaucoup de choses à parfaire pour lutter contre la clandestinité dans le transport, hébergement, la mendicité et le harcèlement de la part des marchands ambulants à l’encontre des touristes.



Avec, l’arrivée de nouveaux Agents de Sécurité Touristiques (AST), le tourisme sénégalais va se dynamiser.  Les agents affectés au ministère du Tourisme et des Transports aériens vont renforcer le potentiel humain existant en attendant de recevoir les moyens adéquats. Leur travail doit répondre aux attentes des professionnels et des touristes qui se plaignent de certaines irrégularités dans le secteur.

Par conséquent, ces agents doivent privilégier la sécurité des visiteurs et rétablir l’ordre à l’aéroport, dans les marchés artisanaux et les lieux touristiques. Ces AST doivent veiller contre la délinquance juvénile et la déscolarisation des enfants dans les régions touristiques.

En réalité, les forces de sécurité participent intégralement dans la toute chaîne de la consommation touristique. Cette coopération entre les secteurs de la sécurité et du tourisme nécessite une large synergie de leurs forces à travers des formations, des séminaires et des conférences pour mieux sécuriser et sauvegarder le patrimoine touristique de la Destination Sénégal.

Pape TOURE          
Manager des Entreprises et Projets Touristiques.
tourepap7@gmail.com