leral.net | S'informer en temps réel

Tournée politique du Pds : Les vraies raisons de la léthargie qui frappe les libéraux

La tournée nationale tant annoncée par les membres du comité directeur du Parti Démocratique sénégalais (Pds), qui devait normalement démarrer depuis plus d’un mois, n’est pas encore effective. Si pour le moment Me Wade s’évertue à se braquer contre certains de ses plus hauts responsables, des voix autorisées du Pds signalent que leur formation politique sombre dans une certaine léthargie à cause du faux jeu de quelques « faucons » qui fournissent de fausses informations au pape du Sopi.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Mai 2015 à 15:39 | | 6 commentaire(s)|

Tournée politique du Pds : Les vraies raisons de la léthargie qui frappe les libéraux
Les Fédérations du Parti démocratique sénégalais, localisées dans les quarante-cinq départements du Sénégal, préparaient à grande pompe l’arrivée prochaine des membres du Comité directeur de leur formation politique. Dans le même tempo, d’autres s’organisaient pour réserver un accueil des grands jours à Me Abdoulaye Wade qui devait également défier les routes pour se rendre dans quelques localités du pays. Seulement, plus d’un mois après cette annonce à grande pompe, le moteur semble tomber en panne. Ce qui n’est pas sans raison. Et pour cause, des voix autorisées signalent que leur parti n’arrive pas à se lancer dans une tournée politique nationale pour nombre de raison. En effet, loin de turpitudes liées à la gestion de certains dossiers judiciaires comme ceux de Toussaint Manga, Mamadou Lamine Massaly, Victor Diouf, Aminata Nguirane, Demba Dan et tant d’autres, le problème est interne. « Si nous ne sommes pas encore en tournée politique, ce n’est pas à cause de la traversée du désert que connaissent certains de nos camarades qui sont actuellement en prison. Le problème est plutôt lié au comportement de certains responsables du parti qui veulent que les choses restent en l’état. Ils ne veulent pas bouger parce qu’une telle démarche ne les arrange pas du tout. Ils font tout pour maintenir Me Abdoulaye Wade à Fann afin de travailler pour leurs propres intérêts », signalent des sources de Libération. Interpellé sur le sujet, Bassirou Kébé, membre de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) confirme et va plus loin. « Actuellement, c’est un petit groupe qui fait dans la combine, les divisions et qui entourent Me Wade en lui donnant de fausses informations qui sont la cause de la léthargie qui frappe le parti », dit-il. Il ajoute, dans un entretien avec Libération : « Cela a nécessairement des conséquences parce que de tels actes se répercutent au niveau de la base qui est sans animation ».
Ce cadre libéral de déclarer : « Aujourd’hui, la vérité est toute simple. Ce groupe dont je parle n’est intéressé que par ses propres intérêts et non ceux du parti. Ils se cachent derrière le Secrétaire général du Parti Wade alors qu’ils devaient être au-devant de la scène et mener le combat. Nous n’avons rien contre notre mentor qui reste et demeure notre référence, mais les gens qui ne font que dans la désinformation le poussent à s’attaquer à certains responsables alors que le combat est ailleurs ». Selon Bassirou Kébé, « tout responsable qui affiche des ambitions est caricaturé comme étant contre Karim Wade. Cela est faux. Sa candidature est déjà validée, mais il faut une animation politique pour lui donner toutes les chances de sortir de prison et aller battre l’actuel Président ».






Hebergeur d'image