leral.net | S'informer en temps réel

Tous choqués et outrés - Par Birame Faye


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Février 2015 à 19:33 | | 8 commentaire(s)|

Tous choqués et outrés - Par Birame Faye
L'actualité politique est marquée par la sortie médiatique de l'ancien président Abdoulaye WADE. Ces propos tenus sont inélégants, indécents, inacceptables, insupportables, injustifiables, orduriers, injurieux... Les mots adéquats me manquent vraiment pour qualifier le comportement inhumain et indigne d'un ancien chef d'Etat.

Certes je suis peiné pour le président Macky SALL, un homme bien de bien, courtois, posé, équilibré, serein... qui n'a jamais manqué de respect à WADE et qui n'a qu'une seule ambition: l'émergence de notre cher Sénégal. Je suis également outré, mais pas surpris car connaissant l'homme, nous pouvons tous constater qu'il est cohérent et logique dans sa démarche. Oui WADE est constant.

Voilà un homme arrogant avec l'insulte et des insanités toujours à la bouche. Un homme avec un parcours tragique, qui a toujours foulé aux pieds nos valeurs. La religion et les chefs religieux, il s'en fout. Le PDS et ses responsables, il s'en contrebalance. La première institution du pays, il s'en cogne. Les Sénégalais qui lui ont fait confiance pendant 12 ans, il s'en moque.

C'est cet homme qui a osé insulter la foi de nos parents chrétiens au CICES, commandité des coups de feu au sein de la mosquée Tidiane au Plateau, manqué de respect au Khalife Général des Mourides venu lui rendre visite à la Présidence.

C'est cet homme qui a osé dire tout haut et publiquement qu'il fut un franc maçon. C'est toujours lui, qui, après avoir fait de son fils le ministre du ciel, de la terre et du feu, a osé insulter toute la jeunesse et la classe intellectuelle de ce pays en disant à la face du monde que Karim WADE, plus connu sous le nom de Monsieur quinze pour cent aux Etats Unis, était le plus compétent, le plus intelligent et le plus doué de toute sa génération et de tous les cadres que compte le Sénégal.

C'est cet homme en guerre avec tout le monde sauf sa famille ,et à cause de son comportement irresponsable et infantile dans la sous région comme en Afrique qui avait fini par imposer le putschiste Blaise COMPAORE comme sage.

A cause de sa mauvaise stratégie et de ses déclarations malheureuses, maladroites et incendiaires WADE avait voulu empirer et aggraver la situation avec la Mauritanie en 1988-1989. Et sous son règne, en Casamance, cette belle partie du Sénégal qui vient d'être honorée par le président Macky SALL, la rébellion avait atteint un degré d'audace et de puissance extraordinaire.

Aujourd'hui sur la base d'une démarche inclusive et participative avec l'implication de tous les acteurs et de tous les pays frontaliers, mais surtout en mettant l'accent sur le développement socio-économique de cette partie méridionale, la situation est entrain d'évoluer positivement vers une paix définitive et durable.

Voilà un homme dont la trajectoire n'est faite que d'assassinats, de meurtres, de scandales de tout genre, avec une orientation des maigres ressources de l'Etat dans des dépenses de luxe et de prestige.

Avec Abdoulaye WADE, on vit les vices et on combat les valeurs, le mensonge, la calomnie, l'injure, en un mot le mal érigé en règle de gestion.

Encore une fois ce vieux vient de rater une belle occasion de sa taire. Il vient de prouver davantage à l'opinion qu'il n'a jamais été digne de la confiance du peuple souverain sénégalais.

Abdoulaye WADE ne cesse de faire appel à l'armée, c'est de l'insurrection. Ce qui veut dire qu'il est prêt à tout, dans une jeune démocratie ou il n'a jamais eu de coup d'Etat, ni de guerre civile, ou un président élu pour sept ans décide de diminuer son mandat de deux ans la où Wade avait voulu malgré sa parole donnée et sa position réitérée s'accrocher au pouvoir par tous les moyens. Nous devons tous retenir qu'il est prêt à mettre le pays en feu et en sang pour des intérêts crypto-personnels.

Abdoulaye ne croit ni au principe de la séparation des pouvoirs et n'a aucune considération pour la justice de notre pays. Combien de fois Wade a attaqué ses acteurs ?

En vérité, Abdoulaye WADE est un dictateur, un autocrate pour reprendre Ousmane NGOM, un tyran. Qu'est ce qui a changé chez grand père ? Rien, alors il est constant. Il est simplement mauvais. Il est même l'incarnation du mal sur terre.

Aujourd'hui, je voudrais rappeler à ce vieux dont personne ne maitrise l'âge avec toute la légende qui l'entoure de Kébémer à Saint Louis, les courses poursuites derrière le cheval du Saint Homme Sérigne Touba, Khadimou Rassoul, les déclarations de Idrissa SECK...qu'il a deux options.

La première c'est d'accepter son destin et de prendre son statut d'ancien chef d'Etat à l'image de SENGHOR qui est allé à l'Académie Française après son magistère ou de DIOUF qui a eu tous les honneurs avec la Francophonie après son règne. Le président Macky SALL a revu son traitement salarial à la hausse, un personnel administratif et technique est mis à sa disposition. Wade est actuellement payé et entretenu par l'Etat du Sénégal avec l'argent du contribuable sénégalais. Par conséquent il doit se comporter en sage et accorder du respect à la première institution.

Abdoulaye WADE doit savoir qu'il n'est pas au dessus de la Loi. Dans un Etat de droit comme le notre tout le monde se soumet à la loi, du simple individu à la puissance publique.

L'autre option qu'il lui reste à prendre et qu'il a manifestement prise, en allant même au delà, ce que nous ne parvenons pas à comprendre, c'est de rester sur le terrain politique en donnant des coups mais en acceptant également d'en recevoir. Et là le seul conseil je voudrais lui donner c'est d'utiliser des armes conventionnelles, loyales respectant les règles du jeu.

Dans une démocratie le baromètre c'est le résultat de l'élection et le rendez vous électoral et programmatique c'est l'élection. Nous n'accepterons pas autre chose mon cher. Je rappelle que c'est la première fois dans notre histoire politique qu'un président battu alors qu'il n'avait même pas le droit de se présenter s'accroche à un parti politique.

SVP, faites preuve de grandeur et de hauteur, Vous avez fait votre temps, alors débarrasser le plancher. Je voudrais lancer deux appels à la jeunesse et à l'Etat du Sénégal.

Aux jeunes de ce pays je dirai que Wade n'est pas quelqu'un à suivre. C'est vrai que c'est grand faiseur de spectacles mais ca se termine souvent par des bains de sang et morts d'hommes. Wade est un homme dangereux; vicieux qui a toujours eu a marché sur des cadavres, contrairement à ce qu'il aime dire, a fait feu de tout bois à tout bout de champs pour avoir ou garder le pouvoir. Wade est un acteur qui fait des spectacles tragiques. Alors attention danger. Avec lui, nous avons vécu l'affaire des policiers assassinés en 1994, Abdoulaye WADE Yinghou, Malick BA, Mamadou DIOP, Balla GAYE et les victimes des événements préélectoraux dont moi même après son fameux ma waxoon, waxeet.

Je ne suis pas d'accord quand on dit que WADE est vieux, sénile... Non il est bien lucide jouissant de toutes ces facultés mentales et intellectuelles.

Il est seulement constant et simplement mauvais. C'est ce qu'il a toujours dit sur tout le monde. Demandez à Idy, Pape DIOP avec les albinos et BALDE qui seul peut détourner et jamais Karim le meilleur d'entre nous d'après son père.
Les faits sont têtus et l'Histoire parle d'elle même. Abdoulaye WADE souffle le chaud et le froid, ne dit pas la vérité et il est prêt à tout pour ses désirs, ses instincts. Il n'a de respect ni pour nos familles religieuses, ni pour nos valeurs traditionnelles et cardinales, ni pour le PDS, ni pour la jeunesse de ce pays qu'il a eu à insulter maintes fois. Il n'a aucune considération pour le président Macky SALL, le président le mieux élu du Sénégal et le plus légitime avec un score soviétique de presque soixante six pour cent, la première institution du pays, encore moins pour les Sénégalais qui l'ont élu.

Il fait appel à l'armée, il force les barrières de la police, il humilie ses compagnons comme Mbaye Pékh, Il insulte, il raconte des balivernes et des contrevérités. Donc il est prêt à tout.

Par conséquent, je voudrais lancer un appel aux plus hautes autorités de prendre toutes leurs responsabilités pour que force reste à la Loi.

Il y a eu un temps pour la politique et la parole et un temps pour le travail et l'action. Si nous voulons émerger et se développer, nous devons refuser de suivre WADE dans son piège qui consiste à mettre le pays dans une situation de campagne électorale permanente.
God bless Sénégal

Biram FAYE
Coordonnateur national Adjoint
Convergence des Jeunesses Républicaines







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image