leral.net | S'informer en temps réel

Trafic d'êtres humains vers les pays arabes : La Dic neutralise 8 membres d’un réseau

Selon les informations de Libération, huit personnes ont été arrêtées et déférées par la Division des investigations criminelles (Dic) dans le cadre d’une enquête sur un réseau de trafic d’êtres humains vers les pays arabes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 20 Juillet 2016 à 09:59 | | 5 commentaire(s)|

A l’instar de plusieurs médias, le journal s’est fait l’écho de l’affaire Mbayang Diop, cette brave dame habitant Yeumbeul (banlieue de Dakar) à
qui un réseau de convoyeurs avait fait miroiter la belle vie en Arabie Saoudite. Une fois sur place, elle a été réduite à la condition d’esclave et, dans un acte désespéré, a poignardé à mort l’épouse de son employeur. Mbayang Diop risque de passer à la potence à moins que les pouvoirs publics n’interviennent.

Alors que cette affaire défraie encore la chronique, indique le journal, la Division des investigations criminelles (Dic) a neutralisé plusieurs membres de ce réseau qui s’activait dans le trafic d’êtres humains vers les pays arabes. Des sources autorisées renseignent que huit personnes, S. Dia et I. Dia, deux frères ; H. Fall, D. Diop, C. S. Diouf, F. Diané, F. Diop et S. Guèye, ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête puis déférées, hier, devant le Procureur pour association de malfaiteurs, traite de personnes et complicité de traite de personnes. Un ressortissant mauritanien, un Marocain et d’autres membres du réseau, formellement identifiés, sont activement recherchés.

Ce réseau a convoyé vers les pays arabes des dizaines de candidates qui se sont retrouvées en enfer alors qu’on leur faisait miroiter le paradis. En effet, ses membres leur faisaient croire qu’une fois dans les pays arabes, elles allaient se retrouver domestiques avec des heures raisonnables, de bonnes conditions de vie mais surtout un salaire d’au moins 150.000 FCfa par mois. Mais, une fois sur place, les candidates étaient réduites à l’esclavage puisque certaines parmi elles ont confié qu’elles avaient un salaire de…100 riyals et travaillaient de 7 heures du matin jusqu’à minuit en plus de subir des sévices. Parmi les victimes, le journal cite F. Ndao, D. Sy, A. Diagne, A. Top, M. Ndiaye mais encore A. Sow, plus connue sous le nom d’artiste Bébé Aicha.






Hebergeur d'image