leral.net | S'informer en temps réel

Trafic de chanvre à Khar Yalla. Fatou et Diogo alpagués, Moussa et Rama en fuite.

Amadou Diogo, a été pris au piège par téléphone après l’interpellation de Fatou Kiné. Rama et Moussa qui ont eu vent de la déconvenue de leurs acolytes ont disparu de la circulation. Mais ce sera pour combien de temps ?


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Mai 2011 à 01:31 | | 0 commentaire(s)|

Une femme trafiquante de drogue, ça ne court pas les rues. Mais la dame Fatou Kiné Mbaye et sa copine Rama Gaye en fuite se livraient au trafic du chanvre indien. C’est ce qu’on reproche également à Amadou Thiam, dit Diogo. Ce dernier, fiancé à Rama Gaye, a avoué être de connivence avec un grand trafiquant établi à Derklé et qui lui avait confié les 750 grammes découverts dans la chambre qu’ils ont prise en location.

Trafic de chanvre  à Khar Yalla. Fatou et Diogo alpagués, Moussa et Rama en fuite.

Il a fallu qu’un informateur anonyme les mette au courant de l’intense trafic de chanvre qui se menait dans une maison du quartier pour que les hommes du commissaire Bodian du poste de police de Grand Yoff décident d’y mettre fin. Lorsque les policiers sont intervenus une nuit dans le domicile des mis en cause, ils ont trouvé la dame Fatou Kiné en train de dormir. Réveillée, le limier lui dit qu’ils sont à la recherche du propriétaire des lieux. Ils procèdent à la fouille de la chambre et découvrent planqué dans un coin, un sachet contenant des paquets de chanvre indien de 750 grammes. Ils conduisent aussi à leurs locaux Fatou Kiné. Soumise à un interrogatoire serré, cette dernière avoue qu’elle partage la chambre avec sa copine Rama et son fiancé Amadou. Elle précise également qu’elle ignorait leur activité. Fatou Kiné, qui s’est présentée aux limiers comme une coiffeuse, a déclaré qu’elle venait de descendre de son boulot avec des maux de dent. « Je me suis couchée tout en laissant la chambre ouverte. Parce que je n’ai trouvé ni Rama ni Amadou qui allaient rentrer incessamment », insiste t-elle tout en continuant de clamer son innocence. Mais puisqu’elle a déjà donné les noms de ses amis, ces derniers ont été cueillis le lendemain par les limiers. Joint par téléphone, Amadou tombe sans difficulté dans le piège des limiers et avoue être le propriétaire du Yamba trouvé dans la chambre. Il révèle même son fournisseur, un grand trafiquant établi à Derklé du nom de Moussa Ndiaye. Celui-ci lui confie souvent de la drogue qu’il écoule en détail. Et à chaque fois qu’il a un client à ravitailler, il passe prendre une quantité, explique Amadou dit Diogo lors de son interrogatoire à la police.
Les recherches entreprises pour mettre la main sur Moussa Ndiaye sont restées vaines. Le trafiquant qui a pris les devants a pris la fuite. Il en est ainsi de Rama Gaye qui a elle aussi prit la poudre d’escampette pour échapper au glaive de la justice. Quant à Fatou Kiné et Amadou, ils ont été déférés au parquet pour détention et trafic de yamba.

Walf Grand-Place






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image