leral.net | S'informer en temps réel

Trafic de drogue : l’accusé écope de 10 ans de travaux forcés et 3, 348 millions d’amende

La Cour d’assises de Saint-Louis, siégeant à Matam, a prononcé jeudi une peine de 10 ans de travaux forcés à l’encontre de Nouhoum Doumbia, qui devra aussi payer une amende de 3, 348 millions de francs.


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Mai 2012 à 19:36 | | 0 commentaire(s)|

Trafic de drogue : l’accusé écope de 10 ans de travaux forcés et 3, 348 millions d’amende
Né en 1984 à Kita, au Mali, l’accusé était inculpé d’importation de marchandises prohibées et de trafic international de chanvre indien.

Les faits remontent au 1er avril 2009, jour où le nommé Mody Camara informe les gendarmes en poste à Waoundé de l’arrivée d’une pirogue en provenance du Mali avec de la drogue à son bord.

Ce qui permettra aux gendarmes de mettre la main sur Nouhoum Doumbia, qui était en possession de 18 kg de drogue.

Interpellé sur l’origine et la destination de la marchandise, le suspect déclare aux gendarmes qu’il l’avait achetée à Bamako, au Mali, et qu’il comptait l’écouler sur le marché local, indiquant au passage qu’une partie avait été vendue à Kadi, en Mauritanie.

Dans ses réquisitions, l’avocat général a demandé à la cour de condamner le sieur Doumbia à une peine comprise entre 10 et 20 ans de prison en application des articles 18, 49, 208, 287, 310, 308 du code des douanes qui punit le délit d’importation en contrebande de la drogue et de l’article 96 du code des drogues qui punit le trafic international de drogue.

‘’Cela est un crime. Compte tenu de ces deux faits, je propose à la cour de lui infliger les dispositions de ces lois’’, a-t-il déclaré.

L’avocat de la défense Ciré Mamadou Ba a quant à lui fait remarquer que son client a été toujours constant dans ses déclarations.

‘’C’est un homme digne de confiance. Mon client soutient que les 18 kg de chanvre sont destinés à sa consommation personnelle. Je souhaite que mon client ne soit pas poursuivi des délits de trafic de drogue international et d’importation en contrebande de marchandises prohibées. Je demande à la cour d’accorder à Nouham Doumbia des circonstances non atténuantes’’, a-t-il ajouté.

Après son délibéré, la cour a condamné Nouham Doumbia à 10 ans de travaux forcés et à payer une amende trois millions trois cents quarante huit mille francs.




SOURCE:P.-S.
MMT/ASG






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image