leral.net | S'informer en temps réel

Trafic illicite de bois au Sénégal : Le président des coopératives forestières dénonce « les porteurs de valises »


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Août 2016 à 10:52 | | 0 commentaire(s)|

Lors de la célébration de la journée nationale de l’arbre, le président de l’Union nationale des coopératives forestières du Sénégal (Uncefs), Abdoulaye Sow, a souligné que cette journée instituée par l’Etat du Sénégal « est un temps fort pour les acteurs de magnifier, encore une fois, l’arbre ». Une occasion pour lui d'évoquer l’exploitation illicite du bois. « Notre pays est agressé, des gens qui se sont organisés partent du territoire gambien pour rentrer dans notre pays, traversent la forêt avec du bois, pour aller le vendre dans d’autres pays », a-t-il regretté avant de faire remarquer que ces trafiquants évoluent au stade industriel. M. Sow, qui salue les mesures prises par l’Etat dans la création de brigades mixtes (Eaux et forêts, forces armées, douanes…) mais aussi le recrutement de 400 agents pour équiper le service forestier, demande plus d’initiatives pour éradiquer ce phénomène de trafic illicite du bois, avec des cantonnements dans les zones de pistage et le positionnement des forces de défens. A l'en croire, cela va « dissuader ces gens qui ont tenté de piller les forêts pour alimenter les Chinois, les Nigérians… ». Il indique que c'est le bois rose qui est prisé par les trafiquants et ce sont des « porteurs de valises » qui s’en chargent. Ainsi, pour mettre un terme à ce trafic, M. Sow trouve qu’il faut que le Sénégal s’organise pour éradiquer le mal.






Hebergeur d'image