leral.net | S'informer en temps réel

Train express Dakar-Aibd : La France impose un gré à gré de plus de deux milliards pour une société française

Les financements de la France aux entreprises françaises ! Telle semblent être la nouvelle politique de François Hollande même quand la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) et l'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) s'opposent à la procédure.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:53 | | 6 commentaire(s)|

Train express Dakar-Aibd : La France impose un gré à gré de plus de deux milliards pour une société française
Alors que des entreprises nationales qualifiées pouvaient réaliser le marché de l'assistance à la maîtrise d'ouvrage, en vue de la mise en œuvre du projet de train express Dakar-Aibd, Libération révèle qu'il a été filé sans le moindre appel d'offres au Français Systra dont une partie du capital est contrôlée par les groupes Bnp Paribas et Sncf. Montant : 3.205.450 euros soit 2.095.992.832 FCfa. A en croire le journal, tout indique que les autorités sénégalaises ont subi une pression discrète de la France pour agir ainsi et faire un forcing auquel s'est opposée la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) alors que l'Agence de régulation des marchés publics (Armp), muselée par lettre-directive, n'a pu que constater le fait. Le seul argument brandi pour justifier le choix porté sur l'entreprise française, au-delà du débat sur "l'urgence impérieuse" invoquée, est qu'elle a réalisé l'étude de faisabilité du développement du transport ferroviaire de la banlieue Dakar-Bargny pour le compte du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud). Et nos confrères de se demander si la vraie raison n'est pas le fait que l'Agence française de développement (Afd), qui finance le projet, ait écrit au ministre de l'Economie, des Finances et Plan pour avertir que les fonds ne seront plus disponibles si les études n'ont pas commencé au plus tard le 31 décembre 2014.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image