leral.net | S'informer en temps réel

Train express régional : Le marché va-t-il revenir à la Chine ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Juin 2016 à 11:06 | | 3 commentaire(s)|

Le 31 décembre dernier, le Président Macky Sall annonçait le démarrage des travaux du Train Express Régional (TER) Dakar-Diamniadio- Aibd, première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, pour 2016. L’attributaire sera connu la semaine prochaine, alors que le démarrage des travaux pourrait survenir en août ou septembre prochain. Ce chantier sera le plus cher de l’Apix, agence chargée des grands travaux du président de la République et du ministère du Transport ferroviaire et du Désenclavement. L’entreprise chinoise China Railway Construction Corporation (CRCC) est la moins disante pour la fondation et la pose des rails du tronçon Dakar-Diamniadio long de 36 kilomètres. Elle propose 134 milliards là ou le groupement composé de Eiffage France-Eiffage Sénégal, CSE et Yapi (société turque) propose 274 milliards, soit une différence de…140 milliards. Le TER desservira 14 gares dont la construction va coûter 28 milliards et sera confiée exclusivement à des entreprises sénégalaises, selon une promesse du chef de l’Etat. Le TER pourra transporter jusqu’à 115 000 passagers par jour, en moins de 45 minutes entre Dakar et l’aéroport international Blaise Diagne. L’entreprise chinoise CRCC est présente dans plusieurs pays : Algérie, Mexique, Angola, Arabie Saoudite etc. Elle n’aurait cependant pas bonne presse. La CRCC réaliserait chaque année mille kilomètres de rails en Chine. Quelques ombres au tableau cependant. En Algérie, elle exécute difficilement l’autoroute est-ouest longue de 1216 km d’un montant de 11,4 milliards de dollars, près de 6.000 milliards de francs Cfa. Entamés en 2006, les travaux auraient dû être achevés en 2009. Au Mexique, la réalisation du TGV reliant Mexico à la ville industrielle de Queretaro est estimée à 3,75 milliards de dollars, soit plus de 1875 milliards F Cfa, avait échu à la CRCC en compagnie d’entreprises mexicaines. L’appel d’offres a été annulé en 2014 à cause d’un scandale financier. Au Sénégal, la CRCC est chargée de réhabiliter le tronçon Dakar-Kidira. Sur les 450 milliards F Cfa que va coûter le Dakar- Diamniadio-Aibd, plus de 310 milliards vont revenir à des entreprises européennes et/ou sénégalaises. Du côté des autorités, on promet une transparence totale dans l’attribution définitive des marchés. Soixante entreprises ont soumissionné. Réponse, semaine prochaine.

Source: L'As






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image