leral.net | S'informer en temps réel

Transhumance vers la mouvance présidentielle : Ces indésirables à l’Apr

Macky Sall, le chef de file de l’Alliance pour la République (Apr), avait appelé tous ceux qui le souhaitent à rejoindre son parti. Mais, visiblement, Ousmane Ngom, Khoureychi Thiam, Serigne Mbacké Ndiaye, Mbaye Jacques Diop ne sont pas les bienvenus.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mars 2016 à 08:47 | | 12 commentaire(s)|

Ils sont nombreux les anciens barrons libéraux à avoir migré vers la galaxie présidentielle, constate Walf Quotidien du jour. Des transhumants, dont certains sont accusés de détournement de deniers publics, ont été accueillis à bras ouvert par Macky Sall et ses partisans. Ainsi, Innocence Ntap Ndiaye, Awa Ndiaye, Bécaye Diop, Sitor Nour, etc. ont réussi leur migration. Mais ces derniers constituent l’arbre qui cache la forêt. En effet, il existe, le journal, de nombreux libéraux qui frappent depuis belle lurette au portail de l’Apr, le parti présidentiel, sans succès. C’est pourquoi El Hadj Malick Guèye, président du mouvement « Suxali Sine Saloum and ak Sénégal » et transfuge du Pds, exhorte les responsables de l’Apr à cesser de faire preuve d’ostracisme et d’ouvrir les portes du parti. Mais cet appel n’a pas eu un écho favorable dans le parti présidentiel. Car, ils sont légion les libéraux qui cherchent, par tous les moyens, à rejoindre l’Apr. Parmi ces indésirables qui sont au purgatoire du paradis marron, il y a Serigne Mbacké Ndiaye qui a remué ciel et terre pour se faire accepter. Il ne cesse de prendre, en effet, des positions qui vont à l’encontre de son parti, le Pds, pour plaire à Macky Sall et à ses partisans. Son dernier appel du pied, c’est son appel à voter « Oui » au référendum du 20 mars alors que son parti avait appelé à voter « Non ».

Khoureychi Thiam, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime sous le régime du Président Abdoulaye Wade a lui aussi tenté, en vain, de rejoindre le parti présidentiel. On se souvient qu’il avait claqué avec fracas la porte du Pds et annoncé son adhésion à l’Apr. Il a fait des mains et des pieds pour être reçu par le président de la République et ainsi officialiser son adhésion à l’Apr. Mais de guerre lasse, il est retourné à la case de départ, il a réintégré le Pds. Mais c’est sans conteste la tentative de Ousmane Ngom de rejoindre l’Apr qui a suscité, le plus, la désapprobation des apéristes.

Moustapha Diakhaté qui avait présidé la commission parlementaire qui avait demandé et obtenu la levée de son immunité parlementaire affirme qu’il ne devait pas rejoindre leurs rangs. « Ne serait-ce que pour la mort de Mamadou Diop et la jambe cassée du député socialiste Cheikh Seck, Ousmane Ngom devrait s’abstenir de venir chez nous. C’est le même camion qui a tué Mamadou Diop, qui a cassé la jambe de Cheikh Seck », affirme le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar. Moustapha Diakhaté, que nos confrères ont joint au téléphone, précise que ce n’est pas une affaire personnelle, mais rappelle que les autorités judiciaires avaient demandé la levée de son immunité parlementaire.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image