Leral.net | S'informer en temps réel

Traque d'un Canadien qui aurait démembré un homme

le 1 Juin 2012 à 09:50 | Lu 3218 fois

Un avis de recherche international a été lancé contre Luka Rocco Magnotta, suspecté d'avoir découpé le corps d'un homme avant d'envoyer un pied et une main par la poste. Un journal canadien affirme qu'il a fui en France.


Traque d'un Canadien qui aurait démembré un homme
Après le cannibale de Miami aux États-Unis, c'est le Canada qui se trouve confronté à l'horreur. La police du pays a annoncé mercredi qu'elle recherchait le principal suspect d'une affaire de meurtre, après la découverte d'un torse dans une valise, ainsi qu'un pied et une main dans des colis postaux.

Dans la foulée, Interpol a diffusé le portrait du suspect numéro 1: Luka Rocco Magnotta. Ce Canadien de 29 ans est également connu sous les pseudonymes Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov. Jeune éphèbe aux yeux bleus, il est n'est pas inconnu sur Internet, où il se plaît à jouer le mannequin. Il aurait surtout tourné dans des films pornos.

Mais c'est pour des faits bien plus sordides que Luka Rocco Magnota s'est taillé une réputation sur la Toile. Sur Youtube, il a diffusé des vidéos dans lesquelles il tuait des chatons, en les asphyxiant dans un sac plastique. Un blog à son nom fait par ailleurs l'apologie de la nécrophilie et du cannibalisme. Sur son site officiel, où il s'épanche dans de longs écrits paranoïaques et insensés, Luka Magnotta surfe sur son image trouble en affirmant: «Ce n'est pas parce que vous le lisez que c'est vrai».

La vidéo du dépeçage postée sur Internet
Récemment, la folie du jeune homme semble pourtant avoir pris une autre ampleur. La police est en effet remontée jusqu'à lui après avoir découvert, mardi à Montréal, un torse humain décapité, dans une valise jetée sur un tas d'ordures. Le même jour, un colis contenant un pied humain en état de décomposition est arrivé à Ottawa, au siège du Parti conservateur au pouvoir. Un autre colis contenant une main a été intercepté par la poste ; selon la chaîne publique CBC, il était cette fois adressé au parti d'opposition libéral. Les deux paquets avaient été expédiés de Montréal. La police estime avoir des raisons de penser que les membres qu'ils contenaient appartiennent au même corps que le torse retrouvé là-bas. Des analyses de laboratoire doivent encore l'établir.

En explorant le quartier où le torse a été découvert, les enquêteurs sont tombés sur un appartement loué depuis quelques mois au nom de Rocco Magnotta. En y pénétrant, les policiers ont trouvé un lit maculé de sang. Une vidéo postée le 25 mai sur Internet tend à corroborer la piste de l'implication de Magnotta. Selon des témoignages rapportés dans les médias canadiens, la vidéo montrait le meurtre, à l'aide d'un pic à glace, d'un homme nu ligoté sur un lit, puis le démembrement de son corps et différents gestes barbares auquel se livre l'assassin. Or ces images ont été postées sous le nom de Magnotta, et des internautes affirment avoir reconnu le visage de l'acteur porno. Les autorités candiennes ont cherché à faire retirer ces images, tout en admettant qu'il est difficile d'y parvenir sur l'ensemble de la Toile. Quant au suspect, il reste introuvable depuis mercredi. D'après le journal canadien Globe and Mail, il aurait fui, sous une autre identité… en France.


Par lefigaro.fr