leral.net | S'informer en temps réel

Travaux forcés à perpétuité contre le meurtrier d’un boutiquier

La 2-ème session de la Cour d’assises de Kaolack siégeant à Tambacounda, a condamné jeudi, en ouverture, le berger Alioune Sarr aux travaux forcés à perpétuité, pour tentative de vol avec effraction, usage d’armes et homicide sur la personne du boutiquier Alassane Sow boutiquier.


Rédigé par leral.net le Jeudi 31 Mai 2012 à 20:34 | | 0 commentaire(s)|

Travaux forcés à perpétuité contre le meurtrier d’un boutiquier
Les faits constitutifs de cette première affaire de la deuxième session d’assises tenues à Tambacounda et présidée par Amadou Sayandé, se sont déroulés dans la nuit du 8 au 9 août 2007 dans le village de Saré Fodé, dans la communauté rurale de Malème Niani.

Aux environs de 2 heures du matin, Alioune Sarr, berger transhumant de son état, tentait de défoncer la porte de la boutique, pour se procurer du thé et du sucre.

Prenant son courage à deux mains, le propriétaire de la boutique, Alassane Sow, sortit du local, pour braver le danger et arrêter le cambrioleur.

Une bagarre s’ensuivit au cours de laquelle, il reçut trois coups de machette qui lui furent fatals. Alassane Sow rendit l’âme des suites de ses blessures.

Suite à une information, les gendarmes de la brigade de Koumpentoum se rendent sur les lieux pour constater les blessures sur le corps sans vie de la victime, ainsi que des traces d’effraction sur la porte de la case servant de boutique.

Ils notent également sur les lieux, des traces de lutte, une cartouche de calibre 12 mm, un fusil de chasse et une chaussure abandonnée à même le sol à côté du cadavre.

L’avocat général, dans son réquisitoire, a qualifié les faits de ‘’graves’’, soulignant la violence avec laquelle ils ont été commis. ‘’La violence déshumanise’’, a-t-il relevé, appelant la cour à une dissuasion de la violence.

C’est ainsi qu’il a demandé à ce que le meurtrier soit condamné aux travaux forcés à perpétuité, eu égard à la gravité des faits pour, dit-il, ‘’apaiser l’ordre public’’.

La Cour, après délibération, a reconnu Alioune Sarr coupable des chefs d’accusation de tentative de vol avec effraction, usage d’armes et homicide, a suivi le réquisitoire de l’avocat général.



SOURCE:P.-S.
BC/ADI/AD






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image