leral.net | S'informer en temps réel

Trois conducteurs s’amusent au rallye sur l’autoroute - Bilan : 2 morts et 2 blessés graves

Une course d’automobiles entre jeunes nantis surexcités a viré hier au drame à la hauteur du stade Léopold Sédar Senghor. Après avoir percuté un taxi, l’un des pilotes a perdu le contrôle de son luxueux véhicule avant de faucher mortellement un piéton, de blesser grièvement un autre et d’y laisser sa vie.
lequotidien.sn


Rédigé par leral.net le Jeudi 23 Juillet 2009 à 17:10 | | 2 commentaire(s)|

Trois conducteurs s’amusent au rallye sur l’autoroute - Bilan : 2 morts et 2 blessés graves
C’est à la fois spectaculaire et dramatique l’accident qui s’est produit hier sur la route de l’Aéroport à hauteur du stade Léopold Sédar Senghor ! Un véhicule particulier de marque Bmw, immatriculé DK 115 – W, a violemment percuté un taxi avec qui il dispute le passage, avant d’emporter un passant sur le trottoir et de terminer sa course sous un camion-taxi garé à une cinquantaine de mètres de la chaussée. Le bilan est lourd : 02 morts et 02 blessés graves. L’incident s’est produit un peu après 11 heures sous les yeux de dizaines de passants et de chauffeurs, parqués au garage des taxis clandos qui jouxte ledit stade. La scène était tellement extraordinaire et d’une rare violence que les témoins s’en perdaient parfois dans leurs conjectures. Mais ils ont, au moins, unanimement soutenu une version : il s’agissait d’une course de véhicules entre trois hommes nantis et qui a malheureusement mal tourné. En effet, selon des témoins, une Bmw, une Mercédès 190 et un Golf de type Volkswagen s’adonnaient à un rallye depuis l’aéroport de Dakar. C’est à vive allure qu’ils ont ainsi traversé Yoff Tonghor et sont passés sous le pont de la Foire. Des chauffeurs de taxis clandos qu’ils ont largués sur la route se sont même scandalisés et horrifiés de les voir vendanger ainsi leur vie. Tel qu’ils ont décrit cette folle course, on se croirait devant un épisode de la série américaine Fast and Furious. Selon toujours des témoins, c’est à hauteur du stade Senghor que la Bmw qui était devant ses concurrents a voulu de force dépasser un taxi de marque Toyota immatriculé DK-5103-R. Devant le refus ( ?) du taximan de lui céder le passage, le conducteur de la Bmw l’a alors violemment heurté sur le côté avant de perdre complètement le contrôle de son véhicule. La Bmw a, en effet, quitté la route pour aller finir sa course 50 mètres après. Et de quelle manière ? D’aucuns assurent que le véhicule était même en l’air tellement que la vitesse était au paroxysme. Sur son passage, il a emporté un passant qu’il a trainé jusque sous un camion stationné à quelques mètres de la route. La violence du choc était telle que le camion s’est même déplacé de quelques mètres, alors qu’il y avait en dessous des apprentis qui faisaient le thé. L’un d’entre eux, du nom de Mathiam Thioub, agé de 18 ans et habitant aux Hlm Grand-médine, souffrant de traumatisme corporel a été acheminé à l’hôpital général de Grand Yoff, de même que l’ami du conducteur de la Bmw qui avait pris place sur le siège avant du véhicule. C’est à force déployée que les secouristes ont réussi à extraire le corps sans vie du conducteur de la Bmw du nom de El Hadj Mamadou Fallou Guèye, 33 ans et habitant à Sotrac Mermoz et de son ami nommé Abdoul Aziz Kébé, qui a, lui, eu la vie sauve. Ce dernier, agé de 29 ans et habitant aux Hlm Grand-Yoff souffre d’un trauatisme cranien. Mais à voir l’état de leur véhicule neuf et qui est complètement écrabouillé, Aziz Kébé a certainement eu la chance de sa vie, lui qui a vu son arcade fendue et une de ses jambes fracturées. La seconde victime, qui a rendu l’âme sur le champ, s’appelle Mbaye Dièye. Agé de 38 ans, il habitait à Fass-Grand-Yoff. Les autres pilotes avec qui Fallou Guèye faisaient la course, eux, avaient aussitôt pris la clef des champs. Idem pour le conducteur du taxi qui est certainement pris de panique, vu la gravité de l’accident et le rôle qu’il a eu à jouer dans le choc. Sur les lieux, le corps de Fallou Guèye gisait encore dans une marre de sang quand les Sapeurs pompiers débarquaient aux alentours de 11 h 20 mn. Des images insoutenables ! Les parents et amis de la victime qui étaient aussi sur place étaient inconsolables. Ils se demandaient, en effet, ce qui a pu pousser Fallou Guèye à vouloir se donner la mort ? Parce qu’on pourrait bien assimiler l’acte de Fallou à un suicide. Alors qu’il n’était apparemment pas dans le besoin, puisque vendeur de véhicules de luxe sur la Voie de dégagement nord (Vdn). S’agissait-il réellement d’une course d’automobiles ou simplement d’un coup de tête d’un enfant gâté qui a voulu en finir avec son existence ? L’enquête qui est ouverte par la brigade de Gendarmerie de la Foire va sans doute apporter plus d’éclaircies. Les deux corps sans vie ont été acheminés à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec par les Sapeurs pompiers.

alyfall@lequotidien.sn



1.Posté par Mouhamed Moukhtar le 23/07/2009 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalna ko yalla khré aljanna té yékhé niou........................

2.Posté par sam le 24/07/2009 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on dirait qu'il ne se préoccupé pas de la souffrance des sénégalais, c'est dure certe pour sa famille mais pensez a la famille de l'autre victime!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image