leral.net | S'informer en temps réel

Trois semaines après le saccage des locaux de Walfadjri : L’enquête en panne sèche

Cela fait maintenant 20 jours que des «talibés» de Mame Thierno Birahim Mbacké avaient saccagé les locaux du groupe de presse Walfadjri. Depuis lors, les présumés auteurs et commanditaires de cet acte de vandalisme courent toujours. Par Mamadou DIALLO le quotidien


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Octobre 2009 à 16:13 | | 2 commentaire(s)|

Trois semaines après le saccage des locaux de Walfadjri : L’enquête en panne sèche
C’était un vendredi 25 du mois d’août 2009. Une bande de brigands armés jusqu’aux dents faisaient une descente dans les locaux du groupe de presse Walfadjri pour s’attaquer violemment au personnel et saccager tout sur leur passage. Ils sont des talibés de Mame Thierno Birahim Mbacké Borom Darou, demi-frère de Serigne Modou Kara. D’après des témoignages relatés dans la presse, ces talibés étaient accompagnés de leur guide religieux Borom Darou lui-même pour commettre leur forfait.
Tout est parti d’un article paru dans l’édition du vendredi 25 du même mois dans Walf quotidien. L’auteur avait rapporté les propos d’un certain Mame Thierno Birahim Mbacké Niang, lui aussi demi-frère de Kara, qui réagissait suite à une sortie du leader du Parti de la vérité pour le développement (Pvd). Serigne Modou Kara avait souhaité que Wade soit Président à vie. Mame Thierno Birahim Mbacké Niang, l’autre demi-frère de Kara, avait soutenu dans les colonnes de Walf quotidien que «Serigne Modou Kara s’accroche à ses privilèges». Au lieu de s’en prendre à l’auteur de ces propos qui vit en Italie, Borom Darou et ses talibés ont plutôt fait la fête à Walfadjri. Après cet acte odieux, les langues se sont un peu déliées. Des condamnations ont fusé de partout, mais Sidy Lamine Niasse le Président directeur général du groupe de presse attaqué accusé en premier lieu Me Wade comme étant le responsable de cette agression contre son entreprise. Au même moment, Mame Thierno Birahim Mbacké Borom Darou convoque illico presto une conférence de presse chez lui pour nier sa présence dans les locaux de Walfadjri.
Le lundi qui suit le saccage de Walf, il est convoqué à la Division des investigations criminelles (Dic) pour être auditionné et en même temps confronté à des membres du personnel de Walf trouvés sur place au moment des faits. Reconvoqué à la Dic le mardi 29 septembre 2009 pour une seconde audition, le demi-frère de Kara disparaît de la circulation. Il ne s’est pas présenté à cette convocation. On avait annoncé que le guide religieux s’était enfui pour éviter la prison. Mais cette information avait été démentie par l’entourage de Kara qui disait que Borom Darou était bel et bien chez lui. Les enquêteurs qu’on disait être aux trousses du «fugitif» n’ont arrêté personne.
Aujourd’hui, l’affaire est au point mort et les présumés auteurs et commanditaires de ces actes de vandalisme courent toujours. Entre-temps, le ministère de la Justice a changé de titulaire. Me Demba Ciré Bathily, le conseiller de Borom Darou, que nous avons joint par téléphone hier, n’a pas voulu s’épancher sur cette affaire. «Je ne communique pas sur ce dossier. Mon statut professionnel m’interdit de communiquer sur une procédure en cours», lance-t-il.

madiallo@lequotidien.sn



1.Posté par MOMOU le 16/10/2009 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avocat plus que véreux ,ne communique que si ça l'arrange .

2.Posté par sylla pc le 16/10/2009 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ne soyez pas surpris que ces acts ignobles restent impunis meme sidy lamine ne veut plus en parler CORRUPTION EN L'AIR

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image