leral.net | S'informer en temps réel

Trouble de l’érection: le tabac et l’alcool, entre autres causes.



Le trouble érectile est une des causes navrantes des ruptures de beaucoup de ménages sénégalais. Les jeunes couples sont détruits du fait de la confidentialité de cette maladie alors qu’il existe des mesures de prévention multiples. Ainsi certains hommes ont recours à des aphrodisiaques qui constituent le plus souvent un danger pour leur santé.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Juin 2009 à 03:20 | | 0 commentaire(s)|

Trouble de l’érection: le tabac et l’alcool, entre autres causes.
Le mariage est d’abord et avant tout la couve de la satisfaction de nos pulsions de désirs sexuels. Le trouble érectile est aujourd’hui une des causes choquantes voire honteuses des ruptures de nombreux ménages au Sénégal du fait de la confidentialité de cette maladie alors qu’il existe des mesures de prévention. Certains hommes ont recours aux aphrodisiaques qui constituent, le plus souvent, un danger pour leur santé. Pourtant le phénomène, malgré sa gravité, ne constituait pas un prétexte de séparation conjugale puisque la morale garantissait la préservation de l’acte de mariage. Surtout que, les engagements parentaux etaient aussi de nature à consolider cette union, symbole de sacré dans notre société traditionnelle. C’est ainsi que le trouble érectile pouvait être perçu comme le signe d’une volonté divine. Comme la stérilité féminine par exemple. Actuellement, cette maladie a brisé beaucoup de foyers

Les causes de la trouble de l’érection

Les personnes âgées etaient le plus souvent affectées par cette maladie du fait de la vieillesse. C’est ainsi que la virilité, par ignorance, etait considérée comme la marque de la jeunesse dans la société traditionnelle africaine. Ce qui signifierait que cette maladie pouvait ménager la jeunesse. Actuellement selon le docteur Madior Diagne les causes sont diverses et multiples.

Causes psychogènes

Il n’y a pas de trouble organique réel et identifiable. C’est quand le sujet est ému ou anxieux devant une femme, au moment du rapport sexuel, qu’il peut ressentir de l’angoisse. Par conséquent, l’homme sera bloqué psychologiquement et le mécanisme de l’érection ne fonctionne plus. Si le sujet se souvient de cette anomalie au prochain rapport avec la même femme, il peut éprouver la honte devant cette femme et il sera de nouveau angoissé. Ainsi il commence à douter de lui-même jusqu'à l’installation progressive de troubles. Mais les angoisses peuvent relever de problèmes financier ou psychologique.

Causes organiques

Elles sont liées à des maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle. Si le sujet est obèse, le cholestérol bouche les vaisseaux sanguins et entraîne le trouble érectile. Mais le tabac et l’alcoolisme chronique qui détruisent le nerf et la sensibilité, peuvent entraîner des conséquences au niveau de vaisseaux sanguins et occasionner le disfonctionnement érectile.

Causes routinières

Le rapport sexuel abusif est une des causes banales du disfonctionnement érectile. C’est-à-dire qu’à force d’entretenir des rapports sexuels excessifs, le sujet ressent moins de plaisir. Ce qui veut dire que tout excès est nuisible. Mais le sujet qui reste longtemps sans rapport revient à l’état normal.

Causes neurologiques

Certains accidents qui provoquent des dommages du niveau de la colonne vertébrale vers le bas engendrent des lésions des nerfs. Cela peut entraîner de disfonctionnement érectile.

Les aphrodisiaques pour retrouver l’érection

Les malades recourent, en général, aux aphrodisiaques pour retrouver l’érection au moment du rapport sexuel. Certains remèdes constituent le plus souvent des dangers pour leur santé car le dosage n’est pas conseiller par les spécialistes. C’est « le petit cola »,ou des racines comme celles du « Dakhaar », (tamarinier), du « keng » et du « kel ». Mactar Bousso, tradi-praticien au marché tilène, dit prescrire au patient «la composition de plusieurs racines qui constituent le remède ». Autrement dit, c’est le mélange de plusieurs produits qui assurent le traitement de la maladie. Mais la plupart des patients se gênent de parler de leurs maux en présence de leur conjointe. Ce qui fait dire au docteur Madior Diagne que « le premier remède du disfonctionnement érectile est une affaire de couple ». À l’en croire le couple doit accepter de parler de la maladie. Le mari ne doit pas se disjoindre dans le traitement et il doit être toujours accompagné de son épouse pour le soutien moral.

La réaction sur les conséquences de cette maladie

. Le disfonctionnement érectile est un handicap que certains ne toléreront point dans le mariage. Pour Khadija Ba, âgée de 18 ans et mariée depuis 3 ans, « je suis encore jeune, je divorcerai si cela arrivait à mon mari ». Quant à cette dame d’une trentaine d’années, mariée, elle fustige « si je me marie, c’est pour avoir des enfants. Au cas où mon époux ne serait plus viril, je partirai de chez lui ». Mais Seynabou Ndiaye, célibataire, ne partage pas cet avis. Elle soutient avec fermeté « , « je ne divorcerai jamais sous ce prétexte car le mariage est sacré ». Ce qui fait dire à un jeune marié, sous le couvert de l’anonymat, que « les femmes doivent faire preuve de raison et de patience pour sauver leur foyer ». À en croire cet homme, cela est injuste de vouloir vaille que vaille quitter son conjoint alors que la femme doit participer à la quête de solution.

Dossier réalisé par Mamadou Konaté
et Ngoya Ndiaye (Stagiaires) 24h Chrono






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image